Match Côte d'Ivoire-Sénégal / Sabri Lamouchi : ''Je ferai tout pour qualifier l'équipe pour Brésil 2014'' - ''Pas peur du Sénégal''

  • Source: Le Patriote
  • Date: mar. 08 oct. 2013
  • Visites: 2785
  • Commentaires: 1
Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Sabri Lamouchi a affirmé, hier, sa volonté de qualifier les Éléphants pour la Coupe du Monde 2014. « Je ne suis pas dans une situation d'échec. Il n'y a pas plus important que la qualification à la Coupe du monde. L'ambition que j'ai, chaque matin à mon réveil, c'est d'aller au Brésil. On fera tout pour y aller. Tout le monde veut que la Côte d'Ivoire aille à la Coupe du monde. C'est un intérêt général », a-t-il déclaré, en conférence de presse, au siège de la Ligue professionnelle, à Treichville.

Pour sa sortie avant le premier match de la double confrontation contre le Sénégal, samedi prochain à Abidjan, dans le dernier tour qualificatif à la Coupe du Monde Brésil 2014, le patron du staff technique ivoirien est apparu plutôt optimiste. Un état d'esprit auquel il invite tous les Ivoiriens afin que le rêve nourri devienne réalité. « Tous les Ivoiriens souhaitaient disputer ces barrages. Nous y sommes face à un adversaire qu'on connait très bien et qui ne sera pas facile à jouer. Je demande aux supporters de soutenir l'équipe et de ne pas se tromper d'objectif. Je suis responsable de l'équipe et je ferai tout pour la qualifier pour Brésil 2014. Mais qu'ils (les supporters) ne doutent pas de la volonté de leurs joueurs », a plaidé le technicien franco-tunisien. Parce que, a fait savoir Sabri, « Nous sommes à domicile et nous jouons le match pour le gagner ».

Un succès qui ne serait possible qu'avec l'implication totale des joueurs, dans la discipline. « Les joueurs savent que ce sera difficile, qu'ils doivent se sublimer, se mettre au service du collectif pour pouvoir se qualifier. Ils savent qu'ils doivent le faire et on doit le faire. Ce qui sera déterminant, c'est l'équilibre et la concentration. La détermination et l'enthousiasme seront des éléments à capitaliser. Quand je vois l'engouement, je ne doute pas que le stade sera plein et que tous seront là pour pousser les joueurs à la victoire », a prédit le sélectionneur national.

Indiquant que son ambition est loin d'être individuelle, le patron du banc ivoirien a appelé la population à mettre au premier plan l'intérêt de la Côte d'Ivoire. Car, a-t-il souligné, le plus important n'est pas que Lamouchi fasse sa première Coupe du Monde, mais que la Côte d'Ivoire participe à sa troisième Coupe du Monde. Et comme cette participation au Mondial 2014 passe d'abord par le match du samedi 12 octobre, le technicien des Éléphants espère gagner sans encaisser de but. « Le scénario idéal, c'est de gagner sans prendre de but », a dit Sabri.

Quant aux présences de Max Gradel et de Touré Kolo Abib, le conférencier a invité les Ivoiriens à éviter les polémiques. L'importance de l'objectif nécessitant une atmosphère de sérénité. « Max Gradel a un état d'esprit formidable et sa présence dans le groupe est important pour moi. S'agissant de Kolo, il a de l'expérience et à ce niveau de la compétition, nous avons besoin de tout le monde », a précisé le Franco-tunisien. Avant de rassurer sur la qualité de ses relations avec Eboué Emmanuel « un joueur de la sélection ivoirienne », il a annoncé le forfait de Ya Konan Didier (cheville) et son remplacement par le jeune milieu de Malaga, Bobley Anderson.

“Pas peur du Sénégal

Sabri Lamouchi n'a pas occulté l'adversaire du week-end prochain. Le sélectionneur ivoirien, qui "n'aime pas critiquer les adversaires", n'a pas manqué, cette fois-ci, de répondre à l'entraîneur des Lions du Sénégal, Alain Giresse qui a récemment déclaré que la Côte d'Ivoire ne vaut que par ses individualités. « Il a la responsabilité de ses propos. Il a le droit de faire ses critiques. Moi, ce n'est pas dans mes habitudes. Ce n'est pas Giresse qui jouera le match. Mais bien sûr les joueurs. Il ne sera pas sur le terrain même s'il reste l'entraîneur », a lâché Sabri. S'il a reconnu que l'absence de Demba Ba (attaquant de Chelsea) est "une bonne chose pour nous", l'ancien Auxerrois ne ressent aucune crainte, aucune peur, face aux Lions. « Je n'ai pas peur de cette équipe du Sénégal. Je la respecte. C'est à nous de faire en sorte qu'elle nous pose le moins possible de problèmes. Bien que je ne la craaigne pas, elle a des arguments pour nous poser des problèmes », a-t-il prévenu.

OUATTARA Gaoussou


professionnelle Côte d'Ivoire Éléphants Max Gradel Sabri Lamouchi Alain Giresse Eboué Chelsea Abidjan Treichville Sénégal Brésil Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour