Africa Sports / Après la menace de relégation du club par la FIF : Koné Cheick Oumar demande pardon à Vagba - Son appel à une large concertation

  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 13 sept. 2013
  • Visites: 2135
  • Commentaires: 3
Donner une nouvelle chance à l'Africa Sports afin de reprendre du poil de la bête face à la ''dyarchie'' que le club traverse depuis quelques mois et qui le menace de relégation par la Fédération ivoirienne de football (Fif). C'est tout le sens de la sortie de Koné Cheick Oumar, l'administrateur radié par 7 administrateurs sur 11, qui revendique toujours la Présidence du conseil d'administration (Pca).

Le vendredi 12 septembre 2013, en conférence de presse à son bureau au Plateau, Koné Cheick Oumar a fondu en larmes pour demander pardon à tous les amoureux du club Vert et Rouge. « Je demande pardon à tous ceux qui aiment l'Africa Sports. Je demande pardon à Vagba Alexis, à Cheichna Sylla et aux autres afin qu'on s'asseye pour régler notre problème. Qu'on s'asseye le samedi ou dimanche au plus tard pour mettre fin à nos différends », a-t-il imploré. Avant d'afficher sa détermination à aller jusqu'au bout dans sa quête de réconciliation. « Libérons le football ivoirien. On ne peut pas le prendre en otage. Il faut aller vite car le temps presse. Je me déplacerai pour me rendre chez Vagba Alexis, Pépé Paul, Eric Tiacoh, Ahmed Ouattara etc., pour leur parler », a-t-il informé.

Koné Cheick Oumar a, en sus, précisé qu'il allait les convier personnellement à une large concertation. Concertation qui se tiendra, selon lui, sous l'égide des membres Vip de l'Africa Sports, assisté du ministère de l'Intérieur, du ministère de la Promotion de la jeunesse, des Sports et Loisirs et du conseiller du Président de la République chargé des Sports. Elle rassemblera, indique-t-il, tous les acteurs de l'Africa Sports (les membres d'honneur, les dirigeants, les présidents des délégués communaux du pays). « Au sortir de cette large concertation, nous nous adresserons à la Fif car l'Africa aura été exorcisé », a-t-il soutenu.

Bien avant, Koné Cheick Oumar a rappelé le contexte de la crise à l'Africa avant d'affirmer qu'il est de son devoir, en tant que premier responsable, d'œuvrer pour ramener la paix dans la famille des Oyé. « Je me dois, en tant que Pca, de tenir l'Africa haut, de ramener la qui (...)

Lire la suite sur Soir Info


Ahmed Ouattara Fif football Koné Cheick Oumar Africa Sports Plateau réconciliation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour