Coronavirus : Max Alain Gradel dit tout sur l'affaire INJS et dénonce un acharnement, sa mise en garde aux amateurs des fake news
« Il faut arrêter de faire des histoires pour rien »
« Nous, on a des personnes qui travaillent pour nous, qui seront obligées de prendre leurs responsabilités »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 26 mars 2020
  • Visites: 3465
  • Commentaires: 0
L'international footballeur ivoirien Max Alain Gradel revient sur l'affaire INJS relative à la mise en quarantaine manquée du mardi 17 mars 2020 des passagers en provenance de France. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, il dénonce l'acharnement des personnes qui cherchent à lui nuire et les met en garde.

Depuis l'affaire l'INJS dans laquelle il a été cité dans une vidéo en même temps que d'autres personnalités du pays, l'international attaquant ivoirien de Toulouse FC, Max Alain Gradel, est voué aux gémonies sur les réseaux sociaux. Il y a même des fake news qui circulent sur lui. Pour éclairer la lanterne de tous sur ce qui s'est passé, le mardi 17 mars 2020, à l'INJS, il a s'est exprimé dans une vidéo publiée par le confrère First Magazine.

Dans cette vidéo, Gradel dit être là pour éclairer trois sujets le concernant. « Premièrement, l'affaire INJS. Mon nom a été cité dans une vidéo, comme quoi, j'ai refusé de me soumettre au test. Ce qui est faux. Ce jour-là, je suis arrivé à 18 heures à Abidjan. De 18 heures jusqu'à minuit, j'étais à l'aéroport. Quand j'ai fini à l'aéroport, je me suis rendu à l'INJS…Arrivé là-bas, il y avait déjà un scandale pas possible. C'est ainsi qu'on nous a demandé de rentrer chez nous, qu'il y a des médecins qui allaient nous contacter dans les jours qui allaient suivre. C'est ainsi que je suis rentré chez moi. Maintenant, qui a fait quoi derrière, qui a dit quoi, ce n'est pas mon problème. On m'a autorisé à rentrer, je suis rentré. Quelques jours plus tard, les médecins nous ont contactés. Je suis allé faire mon test à l'INJS, j'ai fait ce que j'avais à faire. Je suis rentré chez moi. Tout cet acharnement derrière, qui a fait quoi, pourquoi…ça ne sert à rien. Il faut arrêter de créer des histoires pour rien. Voilà ce que j'avais à dire sur ce sujet-là. J'espère avoir été clair sur ce sujet », a expliqué Max Gradel.

Selon le footballeur, des personnes profitent de la situation pour lui nuire en divulguant de fausses informations. « Deuxièmement, il y a des personnes aujourd'hui, qui profitent de la (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


footballeur Max Gradel Abidjan France INJS




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour