Consommation de ''Koutoukou'' mortel à Abatta : Le témoignage pathétique d'une victime, après 48 heures de coma


Des fûts de koutoukou découverts
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 08 juil. 2019
  • Visites: 773
  • Commentaires: 0
Wilfried Z. un rescapé du breuvage mortel ayant endeuillé le village d'Abatta a fait un témoignage pathétique, après 48 heures de coma.

‘'Le dimanche (ndlr, 30 juin 2019) nuit, je passais quand j'ai vu un camarade qui se tordait de douleur où on vend le koutoukou. Des camarades et moi, nous l'avons alors conduit au centre de santé. Il est décédé, quelque temps après. Je suis retourné où on vend le koutoukou pour informer ceux qui étaient là, vers 21h. Comme ce que j'ai vécu, à savoir, suivre la mort du camarade, en direct était difficilement supportable, j'ai demandé à prendre un verre de koutoukou. Après, je suis rentré chez moi. Mardi, j'ai commencé à avoir des maux de ventre, j'avais des problèmes pour respirer et j'avais le vertige. C'est que ces maux venaient et disparaissaient. Mais mercredi, ça n'allait plus. On m'a conduit à l'hôpital. J'avais perdu connaissance'', a témoigné Z. Wilfried, un habitant du village d'Abatta, dans la sous-préfecture de Bingerville, au sud d'Akouédo, sorti de l'hôpital, le vendredi 5 juillet 2019, quelques minutes, avant nos échanges téléphoniques. Selon notre interlocuteur, au moment où il a retrouvé ses esprits, ils étaient cinq (5) à être gardés à l'hôpital. ‘' Deux étaient sortis, hier (ndlr, jeudi) et deux devaient sortir, aujourd'hui (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Bingerville Abatta



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine