L'Ivoirien Emmanuel Essis reconduit au Maroc à la tête du RIAFPI pour un mandat de 5 ans

  • Source: APA
  • Date: vend. 05 juil. 2019
  • Visites: 823
  • Commentaires: 0
La 4ème Conférence annuelle du Réseau International des Agences Francophones de Promotion des Investissements (RIAFPI) a reconduit, jeudi, Emmanuel Essis Esmel, Directeur général du Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI), à la tête du réseau pour un mandat de cinq ans à l'issue d'une Assemblée générale élective à Rabat au Maroc.

La Conférence qui s'est déroulée autour du thème « Promotion des investissements dans l'espace francophone : impact de l'attractivité territoriale » a été suivie d'une assemblée générale élective qui a reconduit « à l'unanimité le CEPICI à la tête du Réseau pour un mandat de cinq ans (2019-2024) », précise une note d'information transmise, vendredi,  à APA.

Au cours des travaux,  les pays membres du RIAFPI ont, dans un contexte d'une tendance baissière des Investissements Directs Etrangers mondiaux de 13% en 2018, observé en moyenne une hausse sur la même période avec de très bonnes performances en termes de ratio en particulier pour la République du Congo, le Maroc, le Liban, la République Démocratique du Congo (RDC) et la Côte d'Ivoire avec des intentions d'investissement, notamment, dans le secteur manufacturier en nette progression de 2005 à 2018.

Cependant, ils ont, particulièrement, insisté sur la nécessité de renforcer l'efficacité des structures d'appui à la promotion des investissements en mettant en lumière les territoires dans la stratégie d'attractivité nationale, le potentiel, les défis et les perspectives de compétitivité territoriale des économies de l'espace francophone.

« Cela passe inévitablement par le renforcement de la compétitivité régionale dans des nouveaux secteurs à fort potentiel d'innovation, le développement d'une politique d'installation des pôles économiques de compétitivité pour générer une nouvelle dynamique de croissance offrant au territoire une compétitivité aussi bien régionale qu'internationale », souligne la note.

Toutefois, des défis d'ordre infrastructurel, méthodologique, organisationnel, stratégique régionale et de bonne gouvernance, restent à relever pour aboutir à une meilleure compétitivité ainsi qu'une meilleure attractivité de chaque territoire de l'espace francophone.

Au total, la 4ème Conférence annuelle du RIAFPI a été « l'occasion pour le réseau, de confirmer sa place dans l'accélé (...)

Lire la suite sur APA


Emmanuel Essis Esmel FPI Côte d'Ivoire Maroc République Démocratique du Congo RDC CEPICI



Educarriere sur Facebook