Abengourou : Un gendarme criblé de balles évacué d'urgence à Abidjan, comment l'homme en arme s'est fait avoir


C'est un vrai défi que les malfrats lancent au Gal Apalo Touré et à ses hommes dans l'Indénié
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 12 mai 2019
  • Visites: 1635
  • Commentaires: 0
Des coupeurs de route ont ouvert le feu sur un gendarme en poste à la brigade de la sous-préfecture d'Ebilassokro, dans le département d'Abengourou, le vendredi 10 mai 2019, en milieu d'après-midi, sur l'axe routier Appoisso-Bossématié.

Si l'homme en tenue n'a pas été tué sur le coup, son état a tout de même nécessité son évacuation à Abidjan pour des soins appropriés.

Nos sources nous rapportent, en effet, que depuis plusieurs mois, toute la zone couvrant les sous-préfectures d'Ebilassokro, Zaranou jusque dans le secteur d'Appoisso, est en proie à une grande insécurité. Régulièrement, des commerçants et autres opérateurs économiques sont dépouillés de leurs biens, s'ils ne sont pas purement et simplement abattus. Pour tout dire, des animateurs de la pègre de tout acabit, font peser une chape de plombs, notamment sur les usagers de l'axe routier Abengourou-Bettié. C'est que depuis près de cinq années déjà, des orpailleurs clandestins se sont installés dans les localités d'Ehuasso, M'Basso et Bebou. De gros bourgs qui relèvent de la sous-préfecture de Zaranou.

Face à ce grand banditisme, qui est monté d'un cran dans cette zone forestière, les éléments de la brigade d'Ebilassokro, soutenus par leurs collègues d'Abengourou, multiplient les patrouilles. Le 10 mai dernier, une unité de gendarmes est en faction dans le secteur d'Appoisso. Au sein de cette unité, le Maréchal des logis (Mdl) Kacou Hermann Roméo de la brigade d'Ebilassokro. Aux environs de 15h, ce dernier, dans le cadre de la patrouille de s&ea (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abidjan orpailleurs clandestins