CAN 2021 : Ahmad Ahmad fait mentir le ministre ivoirien des Sports Danho Paulin
Le président de la CAF : « Même la Côte d'Ivoire n'est pas prête pour 2021 »
Le ministre ivoirien des Sports : « Nous avons été retenus pour 2021, nous devons nous organiser pour être prêt »


Ahmad Ahmad affirme que la Côte d'Ivoire ne sera pas prête pour organiser la CAN 2021 alors qu'avant lui, le ministre Danho Paulin a soutenu le contraire
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 04 déc. 2018
  • Visites: 878
  • Commentaires: 0
Pour son premier mandant à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), le président Ahmad Ahmad donne l'impression de donner dans l'improvisation. Pour preuve, "sa" première Coupe d'Afrique des nations prévue en 2019 n'a pas encore trouvé preneur et la Côte d'Ivoire retenue pour abriter la compétition de 2021 va indubitablement se retrouver dans la position actuelle du Cameroun.

Le Cameroun s’est vu retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), mais celle de l’édition 2021 initialement attribuée à la Côte d’Ivoire reviendra au pays du président Biya. Cette information a été livrée, le lundi 3 décembre 201, a la télévision Afrique Média par le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad.

Le patron du football africain affirme que cette décision a été prise à « l’unanimité » des membres du Comité exécutif de la CAF. Pour lui, les choses ont été faites de manière humaine. « On a fait les choses de manière humaine », a-t-il confié. Puis de donner les raisons pour lesquelles l’organisation de la CAN 2019 a été retirée au Cameroun. Il a d’abord parlé du problème des infrastructures, le rapport de la visite d’inspection, et le volet sécuritaire. Sur le dernier argument (sécurité), il a fait allusion à l’attaque du bus de la sélection togolaise, le vendredi 8 janvier 2010, à deux jours de l’ouverture de la CAN organisée en Angola. Attaque au cours de laquelle le chargé de communication de la sélection togolaise, Stanislas Ocloo et l’entraineur adjoint Abalé Ameleté ont trouvé la mort, sans compter les nombreux blessés. « Il faut prendre en compte ce qui s’est passé à Cabinda. La CAF a payé un lourd tribut », a-t-il dit à mots couverts.

Mais pourquoi la Côte d’Ivoire doit-elle payer aussi « le lourd tribut » du retrait de la CAN 2019 au Cameroun ? Selon Ahmad Ahmad, la Côte d’Ivoire également ne sera pas prête. « Même la Côte d&rsqu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook