X

ANSUT AFTERWORK : L'impact du numérique en Afrique au cœur des réflexions

  • Source: Educarriere
  • Date: lun. 30 juil. 2018
  • Visites: 643
  • Commentaires: 0

L’innovation numérique connaît une croissance sans précédent sur le continent africain, portée notamment par la dynamique de l’électronique et du digital. C’est ce que revèle des études sur l’industrie du secteur et qui fait du continent africain, un marché d’avenir de l’économie digitale. Ainsi, après une première édition en avril dernier, qui a connu un véritable succès, l’ANSUT AFTERWORK, initié par l’Agence nationale du service universel des télécommunications-Tic (ANSUT), a remis le couvert, le vendredi 27 Juillet 2018, dans ses locaux sis à Cocody, sur le thème : « Impact de l'innovation sur les défis majeurs de l'économie numérique en Afrique ».

Pour cette deuxième rencontre de l’Afterwork numérique, se tenait à la table de séance, le Directeur de la transformation, du digital et des médias Orange Côte d’Ivoire, Habib Bamba qui assurait la modération, le directeur général de l’ANSUT, Euloge SORO-KIPEYA, l’analyste programmeur, Raïssa Banhoro et enfin, le fondateur du Jokkolabs et membre du Conseil Présidentiel Français pour l’Afrique, M. Karim Sy.

Dans son mot de bienvenue, le directeur de l’ANSUT a remercié tous les acteurs du numérique engagés dans la promotion des TICS en Côte d’Ivoire et dont les réflexions tendent à trouver des réponses adaptées à la problématique de la maturité numérique. « Le but de cette rencontre est de rapprocher les populations des solutions numériques et partager les acquis en termes de développement numérique afin de permettre à la Côte d'Ivoire d'avoir un niveau de maturité numérique en adéquation avec son niveau de développement économique dans la sous-région», a-t-il affirmé.

Prenant la parole, M. Karim Sy a estimé que le numérique demeure incontournable en Afrique à l’image de certains pays comme le Rwanda ou encore le Kenya qui en jouissent pleinement. « C'est une opportunité incroyable pour l’Afrique qui a une population qui double tous les 20 ans. Le numérique est un secteur qui vient en soutien à l’agriculture, l’industrie, l’énergie, et donc, il est important de mettre ensemble les intelligences à travers des plateformes d'échanges comme le fait l'Ansut actuellement pour ne pas subir, mais plutôt être un acteur du monde de demain », ajoute-t-il.

Quant à Raïssa Banhoro, lauréate du prix RFI « challenge APP 2017 » avec son application d'alphabétisation « Lucie », l’Afrique compte beaucoup d’initiatives avec notamment la vulgarisation du Mobile banking, du E-Commerce, la digitalisation des services et bien d’autres. Cependant, la question est de savoir si réellement toutes ces innovations sont adaptées au besoin de l’Afrique. Sur la question des Start Up, elle estime que les financements se font rares et les jeunes entrepreneurs sont de moins en moins formés.

Anthony NIAMKE