Situation sécuritaire inquiétante : Deux corridors attaqués à nouveau, des treillis et une kalachnikov emportés

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 14 fév. 2018
  • Visites: 1451
  • Commentaires: 0
Après le corridor de Ganzon, dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier 2018, des individus viennent, à nouveau, de faire tonner des coups de feu nourris dans deux autres postes de contrôle des forces de l'ordre, dans le département de Bangolo.

Il s'agit, a-t-on appris, lundi 12 février 2018, de sources villageoise et sécuritaire, du corridor de Duékpé, situé dans la Sous-préfecture de Diéouzon, et celui de la Sous-préfecture de Béoué-Zibiao.

« Dans la nuit du vendredi 8 février, des hommes ont attaqué le corridor de notre village à Duekpé. Ils ont tiré pendant des heures avant de se retirer, emportant un complet treillis et un fusil d'assaut », nous a rapporté un habitant du village de Duékpé. « Ces inconnus, venus à moto, ont tiré plusieurs coups de rafales. A cette heure de la nuit, personne ne pouvait sortir de son domicile. Nous étions tous terrés, et attendions la fin des tirs », a précisé A. Delmas, un autre habitant de cette localité.

Selon nos informateurs, après le village de Duékpé, ces individus, qui utilisaient les motos comme moyens de déplacement, se sont rendus au corridor de Béoué-Zibiao, situé à environ 10 km de Duékpé. « C'est aux environs de 3 h du matin, que nous avons entendu les premiers tirs », a informé S.D. Philippe, un jeune homme de ce village.

A relire: Attaque d’un corridor à Ganzon (Bangolo) : De nouvelles confidences sur l’objectif des assaillants

Une source sécuritaire que nous avons rencontrée (...)

Lire la suite sur linfodrome.com