Arnaque aux sentiments sur Internet

  • Source: PLCC
  • Date: mer. 14 fév. 2018
  • Visites: 643
  • Commentaires: 0

Tous ce que nous faisons sur internet laisse toujours des traces, ne pensons pas être à l'abri du tort que l'on commet dans le monde virtuel à autrui. C'est ce que croyais EMJ, voici son histoire.

CAROLE VANDERSTEEN est une jeune jolie dame de nationalité nigériane qui vient en Côte d'Ivoire après avoir été obligée de quitter son pays d'origine à cause de la guerre. Cette jeune dame héritière et mère d'une fille est à la recherche d'une personne qui pourrait lui faire oublier son douloureux et difficile passé. En quête du bonheur, elle parcourt donc les plateformes de rencontres pour trouver son âme sœur. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de HS avec qui elle entame une idylle virtuelle. Les deux amants étaient très amoureux et très heureux. Ils envisageaient même de vivre ensemble et pour cela il fallait que CAROLE aille le rejoindre en Allemagne jusqu' au jour où tout a basculé.

La fille de CAROLE était gravement malade et ses soins nécessitent qu'elle soit transférée en Europe. La mère désespérée choisit comme destination l'Allemagne étant donné que son amoureux y est. Mais le problème est qu’elle n'avait pas assez d'argent liquide sur elle en Côte d'Ivoire et qu’il lui fallait débloquer la fortune dont elle a hérité et qui se trouve en France afin qu’elle rentre en possession de son argent. Elle sollicite l'aide son son amoureux toujours prêt à l'aider en les recevant chez lui en Allemagne. Mais avant elle le met en contact avec le Directeur de la banque dans laquelle se trouve son argent, le dénommé JEAN MARCEL LAURENT IDIART. Tout semblait normal à HS après vérification auprès du banquier de tout ce que son amoureuse lui avait dit au sujet du compte. Pour décanter la situation il a envoyé 5000 EUROS comme convenu au banquier pour débloquer le compte de son amante. Par la suite il a continué de demander des transferts d'argent (petites sommes) prétextant toujours des problèmes. Quand il en faisait part à son amoureuse ou refusait de s'exécuter celle-ci se mettait dans tous ses états accusant son amoureux de vouloir la mort de sa fille. On lui demandait tantôt 200 EUROS, 100 EUROS ou 300 EUROS qui ne savait pas à quoi cela servait mais il le faisait par amour pour sa dulcinée. Cependant ni sa belle-fille malade, ni CAROLE son amoureuse n'est venue le rejoindre. Lorsque que fatigué de débourser de façon continuelle de l'argent il exige d'être remboursé, d’autant plus que son amoureuse semblait avoir abandonné le projet de le rejoindre, celle-ci rompt tout contact. Impossible également de joindre le banquier en question , il réalise alors qu'il est victime d'une escroquerie. Il décide de saisir la police qui par le biais de la coopération policière a contacté son tour la PLCC pour continuité d'enquête.

Les investigations menées ont permis de révélé que CAROLE l'amante et JEAN MARCEL LAURENT IDIART le banquier sont en réalité qu'une seule personne le dénommé EMJ. Interpellé, lors de son audition, il a nié les faits mais après avoir été confondus aux éléments trouvés par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) a fini par reconnaître les faits. Mais déclare avoir abandonné cette activité en 2017 et que cette arnaque remonte a depuis 2016.

Le montant total soutiré serait environ 6000 EUROS soit 3 935 700 FCFA.

En somme EMJ pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, faux usage de fauxet escroquerie sur internet. Il a été mis à la disposition du Parquet d'Abidjan, où il devra répondre des faits qui lui sont reprochés.




Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook