Panel Citi PAYED Côte d'Ivoire :Quelles solutions durables au chômage des jeunes : Entreprenariat et/ou Employabilité ?

  • Source: TECHNOSERVE
  • Date: jeu. 30 nov. 2017
  • Visites: 1726
  • Commentaires: 1
 

L

a GEW / SME (Global Entrepreneurship Week / Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat) est le plus grand rassemblement mondial d’innovateurs et de créateurs d’emplois qui lancent des startups. La SME est une véritable source d’inspiration pour des millions de personnes dans le monde, qui participent à une foule d’activités locales, nationales et internationales, conçues pour les aider à explorer leur capacité́ d’entreprendre et d’innover.

Cet évènement organisé en Côte d’Ivoire par JOKKOLABS ABIDJAN s’est déroulé du 13 au 20 Novembre 2017.

L’évènement donne vie à des idées, favorise la croissance économique et contribue à l’amélioration du bien-être social. Ce qui justifie le choix de TechnoServe sur cet évènement pour abriter le lancement de la campagne de recrutement de son programme Citi PAYED Côte d’Ivoire soutenu par Citi Foundation.

Présente dans une trentaine de pays à travers le monde, L’ONG Internationale TechnoServe travaille activement à la réduction de la pauvreté notamment en proposant des solutions entrepreneuriales adaptées.

TechnoServe Côte d’Ivoire, en partenariat avec Jokkolabs, a organisé un panel sur la thématique : « Quelles solutions durables au chômage des jeunes : Entreprenariat et/ou Employabilité ? » lors de la Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat (SME/GEW). L’organisation de ce panel suivi d’un cocktail ce Jeudi 16 Novembre 2017 a été une belle occasion, pour TechnoServe Côte d’Ivoire, de réaffirmer son engagement à lutter contre le défi du chômage en milieu juvénile.

Des experts en la matière, M. EHOUSSOU Victor/DG Baoulé Groupe et M. AMAN Kadhel/DGAss. Educarrière, ont entretenu l’auditoire sur la question sous la méticuleuse modération de Mme Opheline N’GUESSAN, Co-workeuse à Jokkolabs.

Les panelistes, en partageant leurs connaissances et expériences, ont présenté à la fois l’employabilité et l’entrepreneuriat comme solutions durables, communes, conjointes et consécutives à l’épineux problème du chômage des jeunes en Côte d’ Ivoire.  

Ils ont soutenu que pour être un bon entrepreneur, il faut détenir certaines compétences et capacités qui parfois ne peuvent être acquises uniquement dans le cursus académique. Ils ont fortement recommandé, aux jeunes demandeurs d’emplois ou entrepreneurs, de ne pas rater la révolution numérique car aujourd’hui tout est possible sur internet. Ils doivent se doter de capacités exceptionnelles et additionnelles en se renforçant en capacités à travers Internet ou encore les associations caritatives ou de développement du leadership.

Si les panelistes ont présenté l’entrepreneuriat comme la voie par excellence de l’épanouissement social et financier du jeune, il n’en demeure pas moins qu’ils ont fortement recommandé d’avoir, idéalement, une expérience professionnelle en entreprise afin de pouvoir forger ses talents de futur entrepreneur. Car pour eux, s’il faut faire des erreurs en entrepreneuriat autant les faire d’abord chez les autres et performer dans sa propre entreprise en étant suffisamment aguerri.

Sur le rôle des agences de recrutement, les panelistes ont souhaité apporter la clarification suivante. Ces agences ont pour mission d’enregistrer les caractéristiques des demandeurs et des offreurs d’emploi cela, dans le but de rapprocher ces deux positions de marché afin de les apparier dans le marché du travail. La conjonction de ces deux mandats revient ainsi à évaluer la qualité des chômeurs et des employeurs afin de mettre en équivalence des situations sociales qui se présentent comme potentiellement incompatibles. Les demandeurs d’emploi devraient donc comprendre qu’ils sont dans un marché ou l’offre et la demande décrivent très souvent des courbes dont l’intersection est l’objectif suprême de l’agence de recrutement. Par conséquent, les demandeurs d’emploi doivent avoir les qualités, compétences, et attitudes que les autres n’ont pas et savoir ainsi se rapprocher, le plus, des attentes du recruteur qui peut en dernier ressort demander des fléchissements de position à l’entreprise.

Ce panel a été l’occasion pour TechnoServe de présenter son projet Citi PAYED Côte d’Ivoire comme une fenêtre d’opportunité pour les jeunes entrepreneurs dans le secteur de la distribution ou pour tout demandeur d’emploi. L’engouement suscité par ce programme pilote traduit bien la nécessité de passer le plus rapidement possible à l’échelle afin de soulager, un tant soit peu, cette horde de jeunes ivoiriens qui tendent à s’écrouler sous le poids de l’oisiveté.

Les échanges lors de ce panel ont été fructueux aux regards des questions d’intérêt et des commentaires des participants sans occulté les clarifications et recommandations faites par les panélistes pour solutionner durablement le drame du chômage des jeunes. 

Les échanges et discussions se sont poursuivis autour d’un cocktail offert par TechnoServe Côte d’Ivoire après une synthèse des débats proposée par la modératrice.




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook