Football / Bony Wilfried gagne son procès contre ses ex-agents Francis Kacou et Dalibor Lacina


Bony Wilfried est heureux d'avoir gagné une bataille contre ses ex-agents Gilbert Francis Kacou et Dalibor Lacina
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 05 sept. 2017
  • Visites: 2592
  • Commentaires: 1
Au cours d'une audience de la Haute Cour de Manchester, le juge Mark Pelling a statué en faveur de l'attaquant de Swansea, Wilfried Bony, dans l'affaire qui l'oppose à ses deux anciens agents, l'Ivoirien Gilbert Francis Kacou et le Tchèque Dalibor Lacina.

L'attaquant de Swansea, Wilfried Bony, a gagné son procès contre ses deux anciens agents, à savoir l’Ivoirien Gilbert Francis Kacou et le Tchèque Dalibor Lacina. L’information est du tabloïd anglais, The Daily Mirror.

Gilbert Francis Kacou et Dalibor Lacina sont poursuivis pour avoir perçu des commissions supérieures à 8 millions de livres sterling lors du transfert de l’attaquant ivoirien entre 2013 et 2015. En effet, Bony affirme que Gilbert Kacou et Dalibor Lacina - plus les entreprises qu'ils ont courues - ont reçu des «commissions secrètes» totalisant plus de 8 millions de livres sterling entre juillet 2013 et février 2015 lorsqu'elles se sont impliquées dans ses négociations contractuelles. Il a également accusé M. Kacou de « fausses déclarations ou négligentes ».

Selon le confrère anglais, le juge Mark Pelling a publié, le lundi 4 septembre 2017, un jugement écrit après avoir analysé les preuves en juillet. Il a déclaré à la Haute Cour que « L'allégation factuelle est que, tout en agissant de manière apparente en son nom dans les négociations concernant son contrat de travail avec Swansea (les agents et leurs entreprises) ont reçu des commissions secrètes totalisant plus de 8 millions de livres sterling », avant d’ajouter que les commissions auraient été payées en vertu de quatre ententes écrites ... entre juillet 2013 et février 2015 ».

Lors de l'audience préliminaire, les agents ont tenté de mettre fin au litige dans l'affaire Bony en insistant sur le fait que le différend devait être réglé à huis clos, devant un comité d'arbitrage sous l'égide de l'Association de football.

Mais, en rejetant ces arguments, le juge Pelling a souligné que, bien que M. Kacou soit un agent de football enregistré en Côte d'Ivoire, il n'est «pas un agent autorisé tel que défini par les règles de la Fédération anglaise».

L'avocat de Bony, Marc Yaffe, associé et responsable des litiges chez JMW Solicitors, a déclaré, dans un communiqué à BBC Sport «Au nom de notre client, nous sommes ravis de la décision qui pourrait être la décision juridique la plus importante pour l'industrie du football ».

Puis d’ajouter que « Cela signifie que l'affaire sera diffusée en audience publique plutôt que d'être réglée en privé. Notre client veut une justice ouverte. La plupart des agents font un travail fantastique pour les joueurs, mais il y a de nombreux cas où les joueurs tombent ou on craint qu'un agent n'ait agi dans le meilleur intérêt du joueur. De vastes sommes d'argent sont souvent impliquées, mais ces cas ont tendance à être transférés dans un for (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook