Fonction publique / En lieu et place du paiement des stocks des arriérés : Le gouvernement propose un projet immobilier


(Photo d'archives)
  • Source: Le Quotidien d'Abidjan
  • Date: mar. 18 avr. 2017
  • Visites: 2065
  • Commentaires: 1
En lieu et place du paiement du stock des arriérés estimé à 249, 6 milliards de francs CFA, le gouvernement propose un projet immobilier aux fonctionnaires et agents de l'Etat de Côte d'Ivoire.

Cette information a été donnée le samedi 15 avril dernier par Gnagna Zadi, le président de la plateforme des organisations du secteur public, à Abidjan-II Plateaux. C’était lors de la conférence de presse qu’il a animée pour faire le point à mi-parcours des discussions entamées entre les fonctionnaires et le gouvernement. Et ce, dans le cadre du Comité de négociations d’une trêve sociale dans le service public (CNTSSP). « La plateforme tient à saluer cette initiative et note que c’est la première fois que le gouvernement fait une proposition sur cette épineuse question. Pour elle, cela vaut reconnaissance du stock des arriérés », a affirmé M. Gnagna Zadi.

Il a expliqué que considérant le contexte de pression marquée par une attente forte des fonctionnaires, cette proposition sera perçue comme une manœuvre dilatoire du gouvernement visant à gagner du temps. « Considérant l’échec des projets de logements sociaux, les fonctionnaires sont dubitatifs sur la capacité du gouvernement à réaliser un tel projet », a-t-il souligné.

Selon lui, cette proposition est une volonté manifeste du gouvernement de les couper de leurs bases, et de les livrer ainsi à la vindicte populaire. C’est pourquoi, la plateforme a fait des propositions au gouvernement relatives aux modalités pratiques de paiement des 249,6 milliards de francs CFA sur dix (10) mois à compter du 1er janvier 2018, ou le paiement de moitié dudit stock à partir de fin septembre 2017 et l’échelonnement le reste sur deux (2) ans de 2018 à 2019. Ou encore le paiement de 25% du stock des arriérés et les 50% restants sur les 38 mois de novembre 2009 à décembre 2012 à payer de 2018 à 2019. « Si ces propositions sont actées, elles pourraient définitivement calmer le front social et obtenir la trêve naturelle acceptée par tous et non imposée », a-t-il précisé.

Se prêtant au jeu des questions/réponses, Gnagna Zadi a fait savoir qu’il n’a jamais vendu la lutte et qu’il n’a jamais reçu un centime. Aussi a-t-il tendu la main à ses camarades qui se sont désolidarisés de la plateforme. « Je tends la main aux camarades et je leur demande de revenir pour mener ensemble la lutte pour le bien être des fonctionnaires », a-t-il plaidé. Pour conclure, il a annoncé la tenue d’une Assemblée générale dans les tous prochains jours.

Rosemonde Kouadio




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour