Pont Henri Konan Bédié : 12 milliards de Fcfa injectés par l'Etat de Côte d'Ivoire


Le ministre Abdourahmane Cissé, en avant-plan, au milieu, a justifié les 12 milliards de Fcfa injectés par l’État de Côte d'Ivoire dans la gestion du pont Hkb.
  • Source: L'Inter
  • Date: lun. 14 sept. 2015
  • Visites: 3074
  • Commentaires: 2
12 milliards de Fcfa, c'est l'enveloppe globale allouée par l'État de Côte d'Ivoire dans le cadre de la gestion du pont Henri Konan Bédié (Hkb). Une allocation budgétaire qui suscite des interrogations au sein des députés membres du groupe parlementaire Dialogue.

Le Vendredi 11 Septembre, à l'Assemblée nationale au Plateau, ce groupe parlementaire a demandé des explications au ministre auprès du Premier ministre en charge du Budget, Abdourahmane Cissé. C'était à l'occasion de l'examen du projet de loi de finances rectificative portant modification du budget de l'État pour la gestion 2015. Le groupe parlementaire Dialogue, par la voix de son porte-parole, a demandé la justification de cette dotation, ''ce d'autant plus qu'il s'agit d'un pont à péage ayant fait l'objet d'une concession''. Des préoccupations qui ont trouvé réponse auprès du ministre du Budget. Abdourahmane Cissé a indiqué que, dans le bouclage financier de cette infrastructure, des prix étaient initialement prévus. « Les prix normaux d'équilibre de ce 3ème pont se situent à différents niveaux. Dans la structuration qui avait été mise en place, nous avons plusieurs types de véhicules : classe 1, classe 2 et 3. Initialement, les véhicules de la classe 1, les personnels, devaient normalement payer 1 000 Fcfa cash. Lorsque vous payez par le système de carte, c'était 700 Fcfa. Et, les montants étaient un peu élevés, et all (...)

Lire la suite sur L'Inter


Henri Konan Bédié Abdourahmane Cissé Côte d'Ivoire Plateau projet de loi Assemblée nationale Budget 3ème pont péage




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour