Présidence de la BAD : Voici pourquoi le Nigerian a gagné

  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 30 mai 2015
  • Visites: 2931
  • Commentaires: 0
Depuis le jeudi 28 mai 2015, le nouveau président de la Banque africaine de Développement (Bad) est Akinwumi Adesina, ministre nigérian de l'Agriculture et du Développement rural.

Il a été élu en battant le Tchadien Bédoumra Kordjé (deuxième rang) et de la Capverdienne Cristina Duarte (troisème) dans une finale assez captivante où des pronostiqueurs avaient fini par croire que le Tchad pouvait prendre le poste eu égard à un rappel de l'Afrique centrale sur le fait qu'aucun président n'est sorti de la zone ou encore que le poste pouvait revenir à la seule Dame vu son profil et la question du genre. Qu'à cela ne tienne! Les gouverneurs ont analysé les différentes visions et peut-être étudié l'aura de chaque candidat pour décider de celui qui doit succéder au Rwandais Donald Kaberuba. Et, à ce jeu électif, dès 13 h, les gouverneurs avaient finalisé cinq tours de vote.

Ainsi, les candidats du Sierra-Leone (au 1er tour), de l'Ethiopie (Ato Sufian Ahmed, 2ème tour), du Mali (Birima Sidibé, 3ème tour), de la Tunisie (Jaloul Ayed, 4ème tour) et du Zimbabwe (Thomas Sakala) sont successivement éliminés. Au final donc, Akinwumi Adesina, Bédoumra Kordjé et Crisitina Duarte s'affrontent et sont finalement départagés à l'issue du 5ème tour. Ainsi, Akinwumi Adesina recueille 58,10%, Bédoumra Kordjé s'est classé deuxième avec 31,62%, et 10,27% pour Cristina Duarte à 16h25. Au regard de ce qui précède, le ministre nigérian est sorti vainqueur des dernières élections de la présidence de la Bad. Il succède à Donald Kaberuka, du Rwanda, et prend fonction officiellement le 1er septembre 2015, à Abidjan, siège originel de la Bad.

Une sortie du ministre d'État ivoirien en charge du Plan et du Développement, Dr. Albert Mabri Toikeusse, laisse croire que le choix de la région a certainement joué dans la balance élective. "Il y a l'exposé qui a compté. Surtout l'apport à apporter aux petites et moyennes entreprises, mais il faut savoir que c'est une élection de positionnement politique", a révélé le ministre Mabri Toikeusse, juste après la présentation du candidat vainqueur au palais des Congrès d'Abidjan Sofitel Ivoire.

 

Propos recueillis :

Nicole Bollen, gouverneur suppléant du Pays-Bas : « Il peut convaincre »

« Je suis très heureuse qu'on ait élu un président très capable. Le président a été très convaincant. Il peut convaincre et  c'est un homme qui a beaucoup de qualités. Je pense qu'il va faire un grand boulot pour l'Afrique. Nous avons confiance en lui »

 

Ranjalahy Ihajambolatiana, représentant l'Algérie, la Guinée Bissau et Madagascar : « Qu'il fasse développ (...)

Lire la suite sur Soir Info


itel Banque Mabri Toikeusse Akinwumi Adesina Abidjan Mali Afrique Algérie Tunisie Guinée Bissau Madagascar Zimbabwe Ethiopie candidats élections ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour