Enlèvement d'enfants : ''c'est inacceptable et indigne de la Côte d'Ivoire'', selon Alassane Ouattara


(Photo d'archives)
  • Source: APA
  • Date: dim. 01 fév. 2015
  • Visites: 1469
  • Commentaires: 1
Le Chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a fermement condamné, samedi soir, la vague d'enlèvement d'enfants qui s'est emparée de la Côte d'Ivoire en moins de deux mois, estimant que "c'est inacceptable" et "indigne" du pays.

"C'est inacceptable, indigne de la Côte d'Ivoire et ne saurait être toléré (...)", a déclaré le Président Alassane Ouattara de retour de l'Ethiopie où il a participé aux travaux du 24è sommet ordinaire des Chef d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine autour du thème ‘'2015, année de l'autonomisation des femmes et Développement de l'Afrique pour la concrétisation de l'Agenda 2063''.

"Je présente mes condoléances aux familles des victimes", a-t-il ajouté. Selon le gouvernement, 25 cas d'enlèvement et de mutilation d'enfants sont avérés, à ce jour, dont ‘'5 cas de découvertes d'enfants mutilés et 20 cas de cadavres'', a précisé, mercredi, le Ministre d'Etat, ministre de la sécurité et de l'intérieur, Hamed Bakayoko.

‘' Nous avons déployé 1500 hommes dont 1000 policiers, 300 gendarmes et 200 militaires dotés de moyens conséquents pour renforcer les patrouilles dans certaines zones criminogènes, les plans d'eau, les abords des écoles, autour des cybercafés'' avait ajuté M. Bakayoko. 

Faisant le point de sa mission, à le Chef de l'Etat, a indiqué que le Sommet a fait le point de la situation sur le continent, notamment les questions liées à la lutte contre la fièvre à virus Ebola, la pauvreté et le terrorisme ainsi que les défis concernant la paix et la sécurité en Afrique.

Ce sommet a également désigné le Président du Zimbabwe, Robert Mugabé comme nouveau Président en exercice de l'Union Africaine pour une année.

LS/APA




Alassane Ouattara Hamed Bakayoko Côte d'Ivoire Afrique Zimbabwe Ethiopie Ebola gouvernement terrorisme café



Educarriere sur Facebook