Maintenir la Côte d'Ivoire dans le Top 10 des pays réformateurs du monde, le nouveau challenge du CEPICI (DG)


(Photo d'archives)
  • Source: APA
  • Date: mar. 09 déc. 2014
  • Visites: 2961
  • Commentaires: 30
Emmanuel Essis Esmel, Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI), faisant le bilan des activités de sa structure au titre de l'année 2014, a noté, mardi, comme défi majeur à relever, le maintien de la Côte d'Ivoire dans le Top 10 des pays réformateurs.

Le directeur général du CEPICI a relevé au nombre des perspectives pour 2015, ‘'maintenir la Côte d'Ivoire dans le Top 10 des pays réformateurs du monde et figurer parmi les 50 meilleures économies mondiales dans les trois mois à venir, améliorer l'accessibilité des services au guichet unique grâse à la dématérialisation des procédures de création d'entreprises…''.

Ayant pour mission essentielle le repositionnement stratégique comme destination privilégiée d'investissements, le CEPICI a défini quatre principaux axes d'intervention, notamment, l'organisation des missions de prospection économique en Côte d'Ivoire, des missions de promotion est d'attraction des investissements à l'extérieur, des Foras d'investissement et la signature des accords de partenariat et de coopération.

‘' Au titre de l'année 2014, nous avons reçu 51 délégations à Abidjan contre 7 missions effectuées à l'extérieur. 372 structures ont été reçues en Côte d'Ivoire et 102 autres rencontrées à l'extérieur'' a précisé M. Essis.

Le Centre a pu organiser en 2014 entre autres le Forum Investir en Côte d'Ivoire « ICI 2014 », l'assemblée générale du réseau international des Agences Francophones de promotion des Investissements (RIAFPI), la Conférence Internationale des investisseurs à Dubaï « Investir dans l'UEMOA ainsi que la 6ème édition de la conférence et exposition sur les partenariats public Privé.

Une dizaine de réformes engagées par le CEPICI, selon Essis Esmel, de créer ‘' 5983 entreprises à fin novembre 2014 contre 2075 en 2013 à la même période'' dont 38% d'entreprises individuelles, 57 % de Société à responsabilité limitée (SARL) et 5% de sociétés anonymes (SA), Succursales….

‘' Les entreprises créées exercent, majoritairement, dans les secteurs du commerce et de la distribution (29%), les prestations de service (46%) puis dans le bâtiment et travaux publics (13%), suivent le transport (2%) la communication (2%), les industries (2%), les NTIC (2%),l'agriculture (1%), l'éducation /formation (1%) et les autres secteurs (2%) a encore précisé M. Essis.

Selon le directeur général du CEPICI, la Côte d'Ivoire est, pour la deuxième année consécutive dans le Top 10 des pays réformateurs. ‘' Nous sommes le seul pays du Top 10 des réformateurs en 2014 à s'être maintenu dans le Top 10 des pays réformateurs en 2015, classé 147è mondial en matière de facilité des affaires soit une progression de 30 places depuis 2013'', a-t-il souligné.

Entre autres réformes pour l'amélioration de l'environnement des affaires, il y a la réduction des délais de création d'entreprises au guichet unique de 48 à 24 heures, la réduction à 15 000 FCFA du coût de création pour une SARL d'un capital inférieur ou égal à 10.000.000F CFA, la levée d'obligation de passage chez le notaire pour l'établissement des actes de constitution d'entreprise.

Pour 2015, le CEPICI, a affirmé Emmanuel Essis Esmel, entend intensifier les actions de promotion et d'attraction des investissements, de développement de l'entrepreneuriat à travers l'organisation des Foras ‘' Diaspora For Growth 2015'', la Caravane ‘' Entreprendre en Côte d'Ivoire'' et les préparatifs du Forum « ICI 2016».

HS/ls/APA




entrepreneur Côte d'Ivoire environnement monde transport service secteur économique entreprises don Abidjan éducation distribution communication agriculture Invest investissements TIC bâtiment Emmanuel Essis Esmel jeu FPI UEMOA CEPICI partenariat développement formateurs formation



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour