Insalubrité à Abidjan / Ramassage des ordures : Où va l'argent que prélève la CIE sur les factures d'électricité ?


La taxe rémunératoire enlèvement d'ordures ménagères n'es pas versée à qui de droit.
  • Source: Linfodrome.com
  • Date: mar. 21 oct. 2014
  • Visites: 4177
  • Commentaires: 1
Où va l'argent que la Compagnie Ivoirienne d'Électricité (CIE) prélève sur les factures d'électricité au titre de la taxe rémunératoire ordures ménagères ?

Sur les factures d'électricité émises par la CIE en juin 2014 pour la consommation de la période d'avril à juin, un message inhabituel est adressé aux clients. « Cher client, la taxe communale change de dénomination à compter de mai 2014. Elle sera remplacée par ½ taxe rémunératoire enlèvement ordures ménagères +. Le calcul de cette taxe reste inchangé. »

La note d'information renseigne de façon explicite que la population participe à l'assainissement de son environnement, particulièrement au ramassage des ordures. Mais qu'avons-nous constaté ? Les ordures étaient de retour dans les rues d'Abidjan avant la fermeture, dernièrement, de la décharge d'Akouédo.

Ce constat nous a conduit, en septembre 2014, vers la structure étatique en charge de la gestion de la salubrité en Côte d'Ivoire, l'Agence Nationale de la Salubrité Urbaine (Anasur). Entre plusieurs raisons données par Sarrahn Ouattara, directeur général de l'Établissement, dont le retard dans le paiement des dus des opérateurs de la filière, figure celle de la non réception de l'argent que la CIE collecte auprès de la population. Argent, comme indique le libellé, est destiné à « l'enlèvement des ordures ». Ce qui a pour effet de provoquer un dysfonctionnement du dispositif de l'Anasur.

En effet Sarrahn Ouattara a déclaré que « la CE (...)

Lire la suite sur Linfodrome.com


Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan CIE décharge d'Akouédo électricité




Educarriere sur Facebook