Présidentielle 2015, cohésion sociale... : Les vérités des USA aux leaders politiques


Terence McCulley, Ambassadeur des États-Unis en Côte d'Ivoire
  • Source: L'Inter
  • Date: mer. 12 fév. 2014
  • Visites: 2538
  • Commentaires: 1
Arrivé en Côte d'Ivoire il y a quatre mois, le nouvel ambassadeur des États-Unis en Côte d'Ivoire, Terence McCulley a pris part, hier mardi 11 février à l'hôtel Novotel, à Abidjan-Plateau, à l'atelier de Search for Common Ground destiné aux leaders de partis politiques de Côte d'Ivoire.

A part le RDR qui a brillé par son absence, on pouvait noter la présence du  FPI avec son président Affi N'Guessan, le PDCI avec le secrétaire exécutif, Kacou Guikahué, le PIT avec le président Aka Ahizi, le MFA, Lider, Cap UDD, Alternative citoyenne, UDPCI, etc. Cet atelier a battu le record d'affluence. Les responsables de Search for Common Ground, qui ont ainsi gagné le pari de la mobilisation, ont souligné être dans une dynamique d'implication des leaders politiques ivoiriens dans le renforcement de la cohésion sociale en Côte d'Ivoire. Invité à prendre la parole à ce séminaire, l'ambassadeur Terence McCulley n'est pas passé par les quatre chemins pour dire ses vérités aux responsables des partis politiques ivoiriens. «Les défis qui découlent d'un conflit qui a duré, pendant plus d'une décennie demeurent. Ces défis ne sont uniquement pas une affaire des partis de l'opposition ou des partis au pouvoir. Ce sont des défis qui concernent tous les citoyens de la Côte d'Ivoire. (…) Les besoins sont énormes et leur satisfaction nécessitera l'implication active de tous les leaders», a  d'abord, martelé celui qui a présenté ses lettres de créances au président Ouattara le 20 novembre 2013. C'est à juste titre que le diplomate américain a convié les leaders à un engagement fort à travailler ensemble en vue des résolutions des problèmes existants dans le contexte d'un débat animé et démocratique. «La politique de division et les discours enflammés n'ont pas leur place dans ce processus. Et bien que les divergences politiques aient une place légitime et nécessaire dans la vie de toute démocratie, les hommes d'Etat doivent s'unir dans un engagement commun à améliorer la vie de tous les Ivoiriens», a-t-il ensuite averti.

La préparation des élections de 2015 n'a pas été occulté par le 18 ème ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire. Selon lui, cette nouvelle échéance à venir doit passer nécessairement par le renouvellement de la Commission électorale indépendante (CEI) ainsi que l'importante tâche de la révision des listes électorales pour obtenir des élections apaisées. Le successeur de Philippe Carter III s'est aussi inquiété des retards enregistrés dans la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité ainsi que du programme du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion. Par ailleurs, Terence McCulley a encore encouragé le gouvernement à une justice équitable et impartiale qu'il présente comme un élément fondamental pour la réconciliation nationale.

Poursuivant son discours, l'ancien ambassadeur des Etats-Unis au Nigeria s'est aussi félicité des différents rapprochements entre les partis politiques, les libérations provisoires et la main tendue du gouvernement à l'opposition, aux exilés ainsi qu'aux communautés de réfugiés. Il a profité de cette occasion pour inviter les leaders politiques à réfléchir sur leur rôle. «En tant que dirigeants politiques, vous êtes particulièrement bien placé pour favoriser le dialogue constructif et la réconciliation. Vous avez le pouvoir et la responsabilité de promouvoi (...)

Lire la suite sur L'Inter


Guikahué Affi N'Guessan Ouattara PDCI FPI RDR MFA Commission électorale indépendante CEI Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Nigeria États-Unis réconciliation gouvernement réfugiés exilés élections ivoiriens opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour