Société

Saison des pluies et assistances du gouvernement aux victimes : l'OSCS dispose d'un mécanisme de collecte d'analyse et de diffusion des informations sur la sécurité humaine, en vue de réponses appropriées

post-img

Dans un entretien, le 22 juin 2024, le Directeur général de l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion sociale (OSCS), Coulibaly Ibrahim Tihozon, présente le dispositif mis en place au niveau du ministère de la Cohésion nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté afin d'apporter des réponses appropriées de la part du gouvernement aux victimes et parents de victimes pendant la saison des pluies.

1- Quel est le dispositif mis en place par l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) dans le cadre de l'assistance aux sinistrés en saison des pluies à Abidjan et à l'intérieur du pays ?

En tant que structure de veille, d’alerte et d’aide à la décision du Ministère de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (l’OSCS)
dispose du Mécanisme National d’Alerte Précoce animé par plus de douze mille (12 000) moniteurs et ses vingt-sept (27) commissions régionales. Ce mécanisme lui permet de collecter, d’analyser et de diffuser les
informations sur la sécurité humaine afin de permettre l’expression des réponses appropriées.

Dans le cadre de l’assistance aux sinistrés du fait de la saison des pluies, l’OSCS, à travers son Mécanisme National d’Alerte Précoce, fait le suivi des intempéries et la collecte des informations, notamment les dégâts
humains et matériels sur l’ensemble du territoire national.


2- Comment se fait le recensement des victimes et en quoi consiste l’assistance que leur apporte le gouvernement ?

Le recensement des victimes se fait grâce au suivi mené à travers le Mécanisme National d’Alerte Précoce de l’OSCS. Ainsi, le réseau de moniteurs dans les communautés et les Commissions régionales du Mécanisme
collectent sur le terrain les informations sur les victimes décédées, portées disparues ou blessées, de même que sur tous les ménages qui enregistrent des dégâts matériels. Des matrices de suivi électroniques comportant
toutes les informations nécessaires sur les victimes sont établies et, en permanence, mises à jour pour permettre à la Ministre en charge de la solidarité, Mme Myss Belmonde DOGO, d’exprimer la compassion du
Gouvernement aux sinistrés et de leur apporter l’assistance.

Cette assistance varie selon les cas : pour les cas de décès et de blessés, ce sont des dons en numéraire dont bénéficient les familles afin de faire face aux frais funéraires ou aux soins ; pour les ménages dont les
habitations sont inondées ou décoiffées du fait des vents violents, ils reçoivent des vivres, des non-vivres, des tôles et du ciment pour permettre la réhabilitation des habitats sinistrés.


3- Quelle est la cartographie à ce jour des sinistrés du fait des pluies abondantes ?

Ces pluies abondantes touchent pour le moment principalement le sud forestier, notamment le littoral avec le District Autonome d’Abidjan en pole position. Un grand nombre de sinistrés au point de vue des dégâts humains
y a été enregistré.

Dans le district Autonome d’Abidjan, des localités se distinguent par le nombre de décès, de portés disparus et de blessés : Yopougon, Bingerville, Abobo, Adjamé, Williamsville et Attécoubé sont les zones les plus touchées.

Bien avant ces pluies, plusieurs localités de l’intérieur du pays ont été également touchées par les tornades qui ont sinistrés plusieurs familles.


4- Quel message à l’endroit des populations sinistrées en attente de l’assistance du Gouvernement ?

Aux familles endeuillées par les pluies, nous voulons, à la suite de Madame la Ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Mme Myss Belmonde DOGO, exprimer nos condoléances,
leur dire « YAKO » et leur souhaiter beaucoup de courage.

Nous souhaitons du courage aussi aux parents qui ont des proches encore portés disparus, et un prompt rétablissement à tous les blessés.

Aux familles dont les maisons ont été inondées, nous leur disons de prendre courage et les invitons à quitter ces habitats si les risques d’inondation sont encore présents en cas de pluie car la saison n’est pas encore
achevée.

Nous rassurons les sinistrés que le gouvernement à travers le Ministère de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, se tient à leurs côtés et leur apportera les soutiens prévus en pareilles
circonstances, comme il l’a toujours fait. C’est à ce titre que les familles endeuillées de Bingerville ont été assistées par Madame la Ministre le vendredi 21 juin dernier. Les autres familles le seront également.

Pour tout sinistre majeur lié aux pluies, les populations sont priées de nous contacter aux numéros suivants : 0565407692 ou 07 88474603.

CICG




Yopougon monde sociale ville don Abidjan local jeu Abobo Adjamé Attécoubé Gouvernement CICG information

Articles similaires