ft-ad_1
Société

Abidjan Legacy Program : Abou Bamba, coordonnateur du programme fait le bilan, deux ans après l'organisation de la COP15

post-img

Abidjan, le 10 mai 2024 - Deux ans après l'organisation de la 15ème Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la désertification et la sécheresse (COP15), le président du comité d'organisation, Abou Bamba a partagé, lors d'une conférence de presse, ce vendredi 10 mai 2024 à Abidjan-Cocody, le point de Abidjan Legacy Program ou Programme Héritage d'Abidjan.

Encore appelé "Initiative d'Abidjan", ce Programme est une des décisions fortes de la COP15. Elle découle de l'Appel d'Abidjan lancé par une douzaine de Chefs d'État et de présidents d'organisations internationales, qui se sont engagés à investir 2,5 milliards de dollars dans la revitalisation agricole de la Côte d'Ivoire pour améliorer le bien-être des plus vulnérables.

Abidjan Legacy Program, lancé par le Président Alassane Ouattara, est un Programme qui vise à restaurer les écosystèmes dégradés et à promouvoir le développement durable. « Depuis près de deux ans, le Programme Héritage d'Abidjan s'emploie à promouvoir des modes de consommation et de production durables des produits de base, à protéger et restaurer les terres, les sols et les forêts tout en favorisant de nouvelles chaînes de valeur forestières, et à améliorer les moyens de subsistance pour assurer la sécurité alimentaire pour tous en Côte d'Ivoire », a indiqué Abou Bamba.

Selon lui, le Programme se réalise à travers quatre composantes principales. A savoir, le combat contre la déforestation et restauration des forêts et des paysages dégradés par l'agriculture ; le renforcement de la durabilité de la production vivrière pour garantir la sécurité alimentaire ; l’amélioration de la durabilité des chaînes de valeur existantes ; et l’identification de nouvelles chaînes de valeur pour l'avenir.

« Les premiers résultats du programme sont prometteurs. Nous avons commencé à nous déployer dans les régions du Poro, de la Bagoué, du Folon, du Tchologo, des Lacs et dans le District Autonome du Bas-Sassandra (San Pedro-Grand Béréby) afin de proposer aux populations rurales agricoles des options de développement durables et viables », a-t-il fait savoir.

Abou Bamba a exhorté à la mécanisation, à l’irrigation, à la stimulation, et à la modernisation de notre système de production. Ce qui permettra à la Côte d’Ivoire d'assurer sa sécurité alimentaire d'ici à 2030, a-t-il dit.

Pour perpétuer l’esprit du Abidjan Legacy Program, le PCO de la COP15 a procédé à une séance symbolique de planting d’arbres, reçus de l’Arabie Saoudite, dans l’enceinte du siège à Abidjan-Cocody.

Notons qu’après l’organisation de la COP15, du 9 au 20 mai 2022, la Côte d’Ivoire passera le flambeau à l'Arabie Saoudite, en décembre prochain, à l'ouverture de la prochaine COP (16) dans le pays.

CICG




Côte d'Ivoire consommation Abidjan conférence de presse production irrigation agriculture État agricole Program Alassane Ouattara Côte d’Ivoire Cocody Sassandra San Pedro Arabie Saoudite COP15 emploi identification CICG développement

Articles similaires