ft-ad_1
Société

Sécurité routière : le directeur général de l'OSER, Baffah Koné, relève les mesures qui ont favorisé la réduction du taux d'accidents

post-img

Dabou, le 08 mai 2024- Le port obligatoire de la ceinture de sécurité, l'interdiction du téléphone au volant, le contrôle du taux d'alcoolémie qui ne doit pas excéder 0,8 grammes par litre dans le sang, la formation et la sensibilisation aussi bien des conducteurs que des piétons sur des notions de sécurité routière, la mise en place de Comités locaux de sécurité routière, sont autant de mesures qui ont favorisé la réduction du taux d'accidents.

Ces précisions ont été données par le directeur général de l'Office de Sécurité routière (OSER), Baffah Koné, le mercredi 08 mai 2024 à Dabou, lors de l'atelier portant sur les réformes du secteur du transport routier.

« Dans nos données statistiques, l'accidentalité dépendait de l'homme à 90 %, 5 % de la route, 5 % du véhicule. Mais, avec l'amélioration du contrôle technique par la libéralisation du secteur, ce taux a été corrigé, passant à 95% pour les faits de l'homme, 3% pour l'état du véhicule et 2% pour la route », a fait savoir Baffah Koné.

Au cours de cet atelier le directeur général de l'OSER a souligné que certaines réformes prises sont, d'ores et déjà, en train de produire des résultats probants. La vidéo-verbalisation avec la pose de caméras intelligentes sur les axes de radars a permis de réduire la vitesse moyenne de 77 à 59 km/h.

Il a rappelé que l’atelier se déroule à la faveur de la Semaine de la sécurité routière qui se tient du 03 au 10 de chaque mois.

CICG




téléphone transport secteur don accident CICG vidéo-verbalisation formation permis

Articles similaires