ft-ad_1
Société

Solidarité et action humanitaire : la ministre Myss Belmonde Dogo tisse des partenariats avec des organisations internationales aux Emirats Arabes Unis

post-img

Abidjan, le 26 avril 2024 – La ministre de la Cohésion nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a pris part, le mardi 23 avril à Dubaï (Emirats Arabes Unis), à la 20e Conférence et exposition sur l'Aide humanitaire et le développement international (DIHAD 2024) qui s'est tenue sous le thème : "Diplomatie humanitaire et voyage vers le futur".

En marge de cet événement, la ministre ivoirienne a rencontré des structures et organisations internationales œuvrant dans le social pour un partage d’expériences en vue d’une synergie d’actions en faveur des populations pauvres et vulnérables.

Cette année, l’accent est mis sur la promotion de la collaboration entre les ONG, les agences des Nations Unies, les organisations caritatives, les organismes gouvernementaux et les entités du secteur privé impliquées dans l’aide et le développement.

« En plus de venir faire connaitre notre politique sociale à l’international, nous sommes venus apprendre de la grande expérience que Dubaï a de la charité et de la Solidarité », souligne Myss Belmonde Dogo.

Les structures et organisations internationales telles que le Croissant rouge, Dubaï Charity, Khalifa Foundation, et Malaysia Foundation au sortir des échanges ont pris l’engagement d’apporter leur soutien à la Côte d’Ivoire sur le plan technique, matériel et financier. Pari à moitié gagné selon la ministre Myss Belmonde Dogo tout en soulevant un point de convergence entre la Côte d’Ivoire et ces structures internationales dans le domaine du social. « Toutes ces fondations sont unanimes à la vision selon laquelle l’on doit apprendre aux personnes indigentes ou frappées par toutes sortes de vulnérabilité à sortir définitivement de cet état. C’est-à-dire initier des programmes en vue de les autonomiser et non distribuer régulièrement de l’argent ».

A travers ces rencontres, la ministre soutient que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie en matière de solidarité et d’actions humanitaires et que ces partenariats viennent une fois de plus mutualiser les compétences pour faire face aux défis du futur, mais également soutenir ceux qui sont dans le besoin.

Le DIHAD 2024 a pris fin le 25 avril avec 197 pays participants et plus de 2,5 millions de personnes directement touchées.

CICG




ONG monde sociale secteur Abidjan caritative Côte d’Ivoire gouvernement CICG partenariat fondation développement ivoirien

Articles similaires