Projet Transition Bas Carbone : les capacités des points focaux des secteurs Déchets, Agriculture, Forêts et Affectation des Terres renforcées

  • Source: CICG
  • Date: mer. 21 fév. 2024
  • Visites: 689
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 20 février 2024- Dans le cadre du projet "Transition Bas Carbone" pour la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National (CDN) révisées de la Côte d'Ivoire sous l'Accord de Paris, un atelier de renforcement des capacités des acteurs nationaux sur les mécanismes de Mesure, Notification et Vérification (MNV) a été ouvert, le mardi 20 février 2024 à Abidjan-Plateau. Ces acteurs sont les points focaux des secteurs Déchets, Agriculture, Forêts et Affectation des Terres où le pays a décidé de renforcer sa résilience.

À l'ouverture de l'atelier, le directeur de cabinet adjoint du ministre de l'Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Yéo Napari, a dit que l'objectif du projet "Transition Bas Carbone-Côte d'Ivoire" est d'accompagner le gouvernement ivoirien dans la mise en œuvre et le suivi de ses engagements climatiques (tant d'atténuation que d'adaptation) selon une approche participative et inclusive.

« Cela permettra de suivre la portée des actions qui auront été mises en œuvre dans le cadre de nos CDN pour les secteurs des déchets, de l'agriculture, de la foresterie et autres utilisations des terres, ainsi que pour le volet adaptation ».

Selon lui, la Côte d'Ivoire a révisé ses CDN pour aboutir au rehaussement de son ambition climatique, passant de 28,25% à 30,41% de réduction de ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) d'ici à 2030.

Au nom de l'Union européenne, Luca Ferroni, team-leader équipe Infrastructure durable, a rappelé que l'UE et ses Etats membres accordent un intérêt particulier à la mise en place au niveau national d'un système MNV qui permettra la collecte, le rapportage d'informations factuelles (données), leur évaluation et leur vérification dans le but de déterminer si, quand et comment le pays concerné a atteint ses objectifs climatiques.

Il a souligné que le défi majeur de la politique climatique internationale est de réduire les émissions de GES pour qu'elles atteignent un niveau compatible avec l'objectif de limiter le réchauffement à 1,5°C.

Selon le chef de projet, Guillaume Vermeulen, le Projet Transition Bas Carbone qui se déroule de 2023 à 2026, est financé par l'UE à hauteur de 5,9 millions d'euros dans le cadre de son initiative « Team Europe Initiative », et mis en œuvre par le ministère de l'Environnement et Expertise France.

L'atelier de renforcement des capacités des acteurs nationaux sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre pour la mise en œuvre des CDN prend fin le 23 février 2024.

CICG




Côte d'Ivoire déchets secteur Environnement don Abidjan projet agriculture Expert 2023 jeu Plateau France Paris Europe Union européenne gouvernement CICG information ivoirien



Educarriere sur Facebook