Côte d'Ivoire : La SODEXAM annonce une importante vague de chaleur sur le pays en mars et fait des recommandations

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 21 fév. 2024
  • Visites: 1657
  • Commentaires: 0
La Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique en Côte d'Ivoire (Sodexam) a produit un communiqué dans la journée du 20 février pour annoncer que le pays traversé par une vague de chaleur jamais observée. Voici quelques recommandations ....

Explication de la vague de chaleur

A travers une note d'information diffusée en octobre 2023, la SODEXAM">SODEXAM avait donné l'alerte sur le phénomène El Nino, caractérisé par des possibles impacts.  De 2023 à 2024, ce phénomène affecterait la Côte d'Ivoire par :

- Des déficits pluviométriques prononcés ;

- Des vagues de chaleur ;

- Des feux de brousses non contrôlés pendant la saison sèche ;

- L'amenuisement des ressources en eau.

Depuis quelques semaines, les vagues de chaleur, les déficits pluviométriques annoncés se font de plus en plus sentir. Ces impacts du phénomène El Nino vont s'étendre au mois de mars 2024 qui enregistre le pic de chaleur en Côte d'Ivoire.

Les vents de mousson censés ramener sur le Sud de la Côte d'Ivoire des vents relativement froids, (...) sont relativement chauds 

Cette vague de chaleur sur l'ensemble du pays est due essentiellement aux forts rayonnements solaires, et à la forte remontée des vents humides de façon précoce sur la Côte d'Ivoire. Par ailleurs, les vents de mousson censés ramener sur le Sud de la Côte d'Ivoire des vents relativement froids, venant de l'Océan Atlantique pour adoucir les températures, sont relativement chauds.

C'est la combinaison de ces facteurs qui occasionne cette vague de chaleur sur l'ensemble du pays. Le phénomène climatique El Nino a un effet considérable sur les hausses de température au niveau mondial et au niveau national. Par exemple, depuis 1961, les années 1998 (5ème année la plus chaude), 2010 (2ème année la plus chaude), 2016 (4ème année la plus chaude), 2018 (3ème année la plus chaude) et 2021 (1ère année la plus chaude), étaient aussi des années marquées par le phénomène El Nino. Au cours de ces années, la Côte d'Ivoire a connu des canicules.

une hausse de +1,1°C par rapport à la moyenne de 26,8°C a été enregistrée pour les mois de janvier et de février 2024 

Pour cette année 2024, le mois de janvier est le 3ème mois le plus chaud derrière celui de 2019 (classé 1er) et celui de 2017 (2ème). Le mois de février 2024 s'annonce également être l'un des mois les plus chauds.

Détail de l'état climatique actuel

• Situation de la température : une hausse de +1,1°C par rapport à la moyenne de 26,8°C a été enregistrée pour les mois de janvier et de février 2024. Au niveau des extrêmes de température, les zones du nord, du sud et du littoral ont également enregistré des températures maximales moyennes atteignant 36oC, supérieures à la moyenne de 33°C.

• Situation de la pluviométrie : en janvier 2024, des déficits pluviométriques atteignant 13% ont été observés sur l'ensemble du pays. 

Conseils d'usages

La chaleur ressentie sur tout le territoire va perdurer jusqu'au mois de mars 2024, qui est un mois de pic de chaleur en Côte d'Ivoire.