ft-ad_1
Société

Agence à la Une : l'OFT, un instrument au service de la fluidité des transports

post-img

L'Observatoire de la fluidité des transports (OFT) est une structure administrative du Ministère des Transports, qui a été créée par le décret présidentiel n°669 du 24 octobre 2001.

L’OFT est composé de deux départements. Le département des Moyens généraux, qui s'occupe du patrimoine, et le département des Opérations techniques, qui comporte le service d’étude de projets et tout autre service opérationnel permettant la fluidité des transports.

La mission de l’organe est de mettre en œuvre toute action susceptible de rendre effective la fluidité et la continuité des transports sur tout le territoire national. A ce titre, l’Observatoire s’attaque aux diverses formes de tracasseries qui pourraient entacher la compétitivité des corridors routiers. « Sa mission est de veiller à la fluidité, c'est-à-dire de faire en sorte que le Système national de transport, à savoir les quatre modes de transport (routier, ferroviaire, maritime et aérien) ne connaissent pas de congestion », explique Abdoul Touré, le secrétaire général de l’OFT. Et d’ajouter « l’Observatoire veille à ce que les citoyens puissent se déplacer d'un point A à un point B sans vraiment subir de tracasseries, sans subir de contrôles indus. Nous veillons aussi qu’il y ait une bonne qualité de voirie, et que les contrôles routiers se fassent dans les règles de l'art ».

Selon le secrétaire général de l’OFT, l’organe a également pour mission de regarder, en liaison avec l’Observatoire de la Célérité des Opérations de Dédouanement (OCOD), les temps de séjour des marchandises au port et le temps de la traversée de la frontière lorsque toutes les procédures douanières sont achevées. « Il faut veiller à ce que la traversée de la frontière ne soit pas aussi un souci », indique-t-il.

En termes de résultats, l'Observatoire de la fluidité des transports a mené des campagnes de sensibilisation et de répression qui ont contribué à la réduction des pertes financières sur les routes. A en croire Abdoul Touré, les pertes, qui s'estimaient selon une étude de la Banque mondiale à 350 milliards de FCFA, sont passées à 100 milliards de FCFA en 2018, puis à 11 milliards de FCFA en 2022.

Les actions entreprises par l’OFT concernent également la mise en service, en 2017, d’un centre d’écoute, le 86 090, qui permet une assistance quotidienne des usagers de la voie publique. Il convient de souligner aussi la présence de l’Observatoire au niveau de l'Aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Sur ce point, « son rôle est de gérer le stationnement des taxis pour faire en sorte que les pratiques soient conformes à la norme », fait savoir Abdoul Touré, le secrétaire général de l’OFT.

CICG




Banque transport service entreprises taxi projet Félix Houphouët-Boigny CICG

Articles similaires