Concours administratifs 2023 : Anne Ouloto met en garde contre les vendeurs d'illusions et les faux diplômes


Le problème des faux diplômes a été abordé avec fermeté par Madame Ouloto. (Ph:DR)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 12 août 2023
  • Visites: 800
  • Commentaires: 0
La Ministre de la Fonction Publique, Madame Anne Désirée Ouloto, a donné ce samedi 12 août 2023, le coup d'envoi des épreuves des concours administratifs, session 2023. Cet événement, qui a eu lieu, au Lycée Classique d'Abidjan-Cocody, a été l'occasion pour la Ministre de délivrer des messages forts à l'attention des candidats et de mettre en garde les individus malveillants.

Après l'issue de sa visite dans les salles de compositions, la Ministre de la Fonction Publique a d'abord rappelé que les concours administratifs représentent une opportunité offerte par le Gouvernement pour répondre aux besoins en ressources humaines exprimés par les administrations.

« C'est un exercice de routine et très exigeant pour lequel nous sommes beaucoup attendus », a-t-elle indiqué, avant de souligner l'importance de sélectionner les candidats de manière objective, équitable et juste, tout en éradiquant les pratiques néfastes telles que le clientélisme et la corruption.

Madame Ouloto a lancé un appel aux candidats, les exhortant à se concentrer sur l'essentiel et à persévérer. Elle a souligné que personne, à part eux-mêmes et Dieu, ne pouvait les aider dans cet exercice.

« Même la Ministre de la Fonction Publique ne peut vous aider », a-t-elle ajouté.

Madame Anne Ouloto s'est ensuite adressée aux vendeurs d'illusions, qui profitent des aspirations des candidats pour soutirer des fonds à leurs familles. Elle a aussi averti les candidats détenteurs de faux diplômes.

“On saura qui a déposé…”

En ce qui concerne les vendeurs d'illusions, la Ministre a été catégorique en affirmant qu'ils causent préjudice aux familles et aux candidats en proposant de fausses solutions. Elle a mis en garde contre les conséquences légales auxquelles ces individus s'exposent, tout en les encourageant à se tourner vers des activités licites.

Le problème des faux diplômes a également été abordé avec fermeté. Madame Ouloto a déclaré que la Fonction Publique dispose de mécanismes pour détecter les faux diplômes et a mis en garde les candidats contre les conséquences juridiques de telles actions.

« Dans les cas de figures, ceux qui composent aujourd'hui, avant la signature de l'arrêté portant d&eacu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


client livrer don Abidjan fonds Anne Désirée Ouloto Anne Ouloto Cocody concours Gouvernement candidats corruption




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour