Bénéficiaires d'un forage construit sur leur site de maraîcher de 25 ha par le Conseil régional: les femmes de la coopérative ''Siemetcha'' de Kakpéliakaha (Ferkessédougou ) reconnaissantes au gouvernement

  • Source: CICG
  • Date: sam. 15 juil. 2023
  • Visites: 646
  • Commentaires: 0
Ferkessédougou, le 14 juillet 2023- Par manque d'eau, les femmes membres de la coopérative Siemetcha de Kakpéliakaha, village situé à une vingtaine de km de Ferkessédougou, parcouraient environ 20 km pour aller faire leur champ de maraîcher au bord du fleuve Bandama, non loin de la zone sucrière (SUCAF) de Ferkessédougou.

Désormais, grâce au Conseil régional du Tchologo qui leur est venu en aide, à travers la réalisation d'un forage, les femmes de la coopérative "Siemetcha" bénéficiaires de 6 ha en kits d'intrants et de matériels pour la mise en place de maraîcher dans le cadre du PA-Psgouv, vont pouvoir rester sur place pour exploiter leurs 25 ha.

"À SUCAF, le coût annuel de la location pouvant atteindre 400 000 FCFA pour les 4 ha, et le coût du transport pour la mise en place du champ et pour la récolte des produits nous causaient des pertes en termes de bénéfices. Non seulement, nous ne pouvions pas faire le champ douze mois sur douze à cause du propriétaire de l'espace qui l'utilisait pour faire son maïs, mais nous étions obligées de l'aider dans la mise en place de son champ", se souvient Christine.

Heureusement, a-t-elle poursuivi, "le Conseil régional a entendu notre cri du cœur. Aujourd'hui, nous avons notre forage sur notre site. Désormais, nous pourrons mettre en place la superficie de maraîcher que nous voulons et produire suffisamment de maraîcher. Nous n'aurons plus à louer de site. Nous sommes très contentes. C'était un rêve. C'est presque une première dans la région. Nous nous sentons honorées et c'est la preuve le gouvernement pense à nous, femmes en milieu rural et nous accorde de l'importance".
À en croire la jeune dame, les kits d'intrants reçus gratuitement du PA-Psgouv leur ont permis d'épargner.

"Nous envisageons d'acheter deux tricycles, à raison de 800 000 FCFA par tricycle, pour notre déplacement et l'évacuation de notre production. Ils peuvent être aussi mis en location pour d'autres personnes, surtout pendant la campagne de mangues".

Pour l'avenir, Christine et ses camarades visent également la transformation du piment, du gombo sec, etc. par l'acquisition d'une unité de transformation.

La cérémonie d'inauguration du forage a enregistré la participation des femmes de la coopérative "Djinkadi" (l'union fait la force) de Ferkessédougou, bénéficiaire d'une unité semi-industrielle de transformation de manioc, à travers le PA-Psgouv.

C'est en 2021 que les femmes de "Siemetcha" qui signifie en langue locale sénoufo "Rassemblons-nous pour travailler ", ont obtenu le projet PA-Psgouv. Au départ bien avant le projet, elles étaient au nombre de 31 et disposaient d'1 ha de maraîcher. Sur la période 2022-2023, au nombre de 103, elles ont pu mettre en place 4 ha sur 6 ha de maraîcher offerts par le PA-Psgouv. Bénéficiant de l'encadrement technique et matériel de l'Agence nationale d'Appui au Développement rural (ANADER), ces braves femmes produisent du piment, de la tomate, de l'aubergine, de la carotte, du chou et de la laitue.

Selon l'ANADER, on dénombre 39 sites bénéficiaires de maraîcher dans le cadre du PA-Psgouv dans le Tchologo. Toutefois, la plupart éprouvent des difficultés d'aménagement de terrain et d'approvisionnement en eau.

Source : CICG




village transport projet production local femmes épargne 2023 jeu CAF Ferkessédougou gouvernement CICG formation permis



Educarriere sur Facebook