Initiative Villes Vertes de la FAO : de réelles opportunités de valorisation des déchets et de création d'emplois

  • Source: CICG
  • Date: mer. 12 juil. 2023
  • Visites: 681
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 12 juillet 2023- Lancée par la FAO en 2020, "l'Initiative Villes Vertes" vise, d'ici à 2030, à garantir l'accès à un environnement sain, à une alimentation salubre grâce à des systèmes agroalimentaires durables et la mise à disposition davantage d'espaces verts par le développement de la foresterie urbaine et périurbaine.

Au cours de la présentation de la stratégie d'élaboration du portefeuille de projets du programme Initiative Villes Vertes de la FAO sollicité par le District autonome d'Abidjan, le mardi 11 juillet 2023 à Abidjan-Plateau, le directeur général de l'Institut de l'Économie circulaire d'Abidjan, Kopieu Gouganou, a dévoilé les enjeux de ce programme.

À en croire Kopieu Gouganou, la ville d'Abidjan produit 6 000 tonnes de déchets par jour dont 48% sont alimentaires. Grâce à la bioéconomie circulaire, nouvelle science qui valorise tout ce qui est déchet pour créer une économie locale, des emplois, les citadins pourront pratiquer dans leur environnement immédiat, dans leurs arrière-cours, sur leurs dalles et terrasses de l'élevage de volailles, de la pisciculture, de la production d'engrais fertilisants comme le digesta...

À travers l'Initiative Villes Vertes qui vise à améliorer le bien-être des citadins et la résilience des villes face aux chocs causés par la destruction de la biodiversité, à promouvoir un développement urbain et périurbain, à réduire le gaspillage, Kopieu Gouganou a annoncé qu'une unité de bioconversion sera créée afin de valoriser 700 tonnes de déchets alimentaires à partir de 150 tonnes d'œufs de larves de mouches soldats noires. « Les résultats attendus visent à disposer d'une ferme école qui va former tous ceux qui voudraient développer ce projet sur leur terrasse, dans leur cour, etc.. », a-t-il annoncé.

La création de forêts urbaines et périurbaines pourrait atténuer l'impact du changement climatique et les cantines scolaires peuvent, par exemple, être alimentées, par les petits exploitants qui vont produire par exemple du maraîcher sur leurs terrasses, pour garantir une consommation saine et bio.

Dans le cadre de ce projet qui concerne les 14 districts, d'ici à fin décembre 2023, cinq villes seront sélectionnées par zone, les 14 Districts étant regroupés en cinq zones au total, en fonction du portefeuille de projets présentés.

Source : CICG




environnement déchets consommation ville don scolaire Abidjan projet production local alimentation 2023 jeu Plateau emplois CICG développement



Educarriere sur Facebook