Ajustement tarifaire du coût de l'électricité : Les industriels s'accordent avec le gouvernement sur la mise en place d'un comité de concertation pour juguler les incidences

  • Source: CICG
  • Date: mer. 14 juin 2023
  • Visites: 958
  • Commentaires: 0

Abidjan, le 14 juin 2023 - Suite à la décision du gouvernement de procéder à l'ajustement du tarif de l'électricité, sur proposition du régulateur ANARE-CI, les industriels, après une rencontre avec le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, se sont accordés, le mardi 13 juin 2023, sur la mise en place d'un comité de concertation dont la mission sera de travailler à faire en sorte que les incidences de cette mesure sur les prix de vente de leurs produits à la population soient des plus "insignifiants possible".

"Suite aux échanges que nous avons eus avec monsieur le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME, nous sommes parvenus à la mise en place d'un comité de concertation pour que toutes les incidences que cela pourrait avoir sur les prix de vente de nos produits à la population soient les plus insignifiants possible", a déclaré Mamadou Doumbia, président de la Commission Énergie et Environnement de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI).

Poursuivant, il a indiqué qu'à défaut d'augmenter les prix de leurs produits, s'il devait avoir une augmentation, elle serait très minime, afin d'accompagner le gouvernement dans ses efforts de protection du pouvoir d'achat des populations.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME est revenu sur les efforts importants consentis par l'État dans la production, le transport et la distribution de l'électricité, ainsi que dans l'électrification rurale à travers le Programme électricité pour tous (PEPT).

Pour ce qui est de la production, Souleymane Diarrassouba a indiqué que la capacité installée est passée de 1 391 MW en 2011 à 2 548 MW en 2022, soit une augmentation de 83,2%. Les investissements ont notamment permis de satisfaire la demande nationale d'électricité qui a cru au rythme soutenu de 7,1% par an, d'électrifier 4 168 localités, faisant passer le taux de couverture national de 33% en 2011 à 83% en 2022 et de tripler, sur la même période, le nombre d'abonnés qui est passé de 1,1 million abonnés en 2011 à 3,6 millions d'abonnés en 2022, a-t-il précisé.

L'ajustement tarifaire du coût de l'électricité résulte du fait que malgré les performances enregistrées par la Côte d'Ivoire dans le secteur de l'électricité ces dix dernières années, de nouveaux investissements sont nécessaires pour améliorer la qualité du produit, assurer la réhabilitation et les grosses révisions périodiques des groupes de production appartenant à l'Etat, satisfaire l'ensemble des demandes d'extension de réseau, de raccordement et électrifier toutes les localités du pays d'ici 2025, conformément aux engagements pris par le Président de la République, Alassane Ouattara dans son programme ‘Une Côte d'Ivoire solidaire''.

Ces ambitions impliquent pour la Côte d'Ivoire de doubler sa capacité de production d'ici à l'horizon 2030 en la portant à plus de 5 000 MW et d'accroître le taux des énergies renouvelables de son parc de production, de 34,5% actuellement à 45% dans le même horizon.

Porté par le souci de protéger les couches vulnérables et de limiter l'impact de la mesure sur le coût de la vie, cet ajustement ne concerne pas 89% des abonnés. La répartition du taux moyen de l'ajustement (9,6%) se présente comme suit :

- Les 5A et 10A domestique (pas concernés) : 0%
- Les 15A et plus domestique, *les professionnels (tout ampérage) et les triphasés : 10%
- La moyenne tension et la haute tension : 15%

Source : CICG




Commerce Côte d'Ivoire transport secteur entreprises Environnement don Abidjan énergie riz production distribution local État Program investissements 2023 Alassane Ouattara Souleymane Diarrassouba CGECI gouvernement PME électricité CICG coût de la vie permis



Educarriere sur Facebook