Fête du travail 2023 : le Premier Ministre annonce une augmentation de 9 à 18% de revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels dans le secteur privé

  • Source: CICG
  • Date: mar. 02 mai 2023
  • Visites: 835
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 1er mai 2023 - Le Premier Ministre, Patrick Achi a annoncé, ce lundi 1er mai 2023 à Abidjan-Plateau, que les discussions concernant la revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels consécutives à l'arrêt du SMIG ont abouti à un accord d'augmentation de 9 à 18% pour les différents secteurs d'activité. Le Chef du gouvernement a fait cette annonce à l'occasion de la cérémonie officielle de la Fête du travail, en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l'Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, et des Centrales syndicales HUMANISME, UNATRCI, FESACI, DIGNITE et UGTCI.

« Concernant la revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels qui viennent subséquemment après que le SMIG a été arrêté, j'ai le plaisir de vous annoncer que les discussions ont abouti à un accord d'augmentation de 9 à 18% pour les différents secteurs d'activité », a-t-il déclaré. Et d'ajouter que trois nouveaux secteurs qui n'en faisaient pas partie ont été pris en compte. Il s'agit, notamment, des secteurs des mines et carrières, éducation/formation/enseignement confessionnel et éduction/formation/enseignement privé laïc.

Patrick Achi a fait savoir que les retraités des secteurs privés et publics ne sont pas restés pas en marge de cette dynamique. « Nos anciens ont vu leur pension de retraite revalorisée, ce qui est amplement mérité au regard de leur contribution à l'essor de notre nation », a-t-il dit.

En plus des avantages accordés, a poursuivi le Premier Ministre, l'État a fait un effort exceptionnel en apportant une subvention sur le carburant et la farine boulangère pour un montant de près de 800 milliards FCFA. Il a été demandé aux acteurs du secteur privé de réduire leur marge, en acceptant de plafonner les prix des produits de première nécessité afin de maintenir le pouvoir d'achat des populations.

Pour rappel, des avancées notables ont été enregistrées dans le secteur privé grâce aux concertations entre le gouvernement, les organisations d'employeurs et de salariés. Elles ont abouti à l'augmentation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG), qui est passé de 60 000 à 75 000 FCFA.

Source : CICG




sociale secteur don Abidjan éducation État enseignement 2023 Patrick Achi Plateau gouvernement CICG formation 1er mai Fête du travail SMIG



Educarriere sur Facebook