2ème édition de la conférence internationale de NewSpace Africa : la ministre d'État Kandia Camara préside la cérémonie officielle d'ouverture

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 27 avr. 2023
  • Visites: 898
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 27 avril 2023- La cérémonie d'ouverture officielle de la 2ème édition de la conférence internationale de NewSpace Africa, qui se tient du 25 au 28 avril, a été présidée, le mercredi 26 avril 2023 à Abidjan Sofitel hôtel ivoire, par la ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, qui représentait le Premier Ministre Patrick Achi.

Pour Kandia Camara, les technologies spatiales offrent une formidable plateforme pour améliorer le renforcement des capacités, la gestion des risques de catastrophe, la surveillance météorologique et climatique, la connectivité avec les zones reculées, la surveillance maritime, l'érosion côtière et la sécurité maritime qui sont essentielles au développement socio-économique durable de la Côte d'Ivoire.

Elle a annoncé que la Côte d'Ivoire s'oriente vers la création de la future Agence spatiale de Côte d'Ivoire (ASCI), pour tirer pleinement profit des avantages de la recherche scientifique, de la technologie, de l'innovation, et des applications spatiales pour traiter des questions liées aux opportunités et aux défis socioéconomiques.

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a fait savoir qu'avec le NewSpace, il y a aujourd'hui de vraies opportunités autour des nanosatellites et des drones. « Et la Côte d'Ivoire compte en profiter avec sa future Agence Spatiale pour développer et consolider sa politique spatiale pour accompagner le développement du pays avec des moyens innovants tels que la fabrication de drones et le projet de fabrication de nanosatellites à l'INP-HB», a-t-il dit.

Il a affirmé que la Côte d'Ivoire dispose d'un Centre National de Calcul Haute Performance, permettant le traitement intensif de grandes quantités de données spatiales.

Adama Diawara s'est réjoui de savoir que 12 entreprises ivoiriennes participent activement à cette édition.

Pour Mohammed Belhocine, Commissaire de l'Union Africaine (UA), en charge de l'éducation, la science, les technologies et l'innovation, les sciences et technologies spatiales sont essentielles pour résoudre les problèmes communs et divers tels que le changement climatique.

Le directeur de cabinet Jean Martial Adou, représentant le ministre en charge de l'Économie numérique, a rappelé que l'État a créé plusieurs institutions répondant aux problématiques de développement des télécommunications et de l'économie numérique. Entre autres, l'Agence ivoirienne de gestion de fréquences, (AIGF), le Comité national de Digitalisation (CNDigit) dont l'objectif est de faire de la transformation digitale un levier de croissance économique en mettant en œuvre une feuille de route définie à partir de la vision « Zéro Papier, Côte d'Ivoire 2030 ».

Coorganisée par la Commission de l'UA et la Côte d'Ivoire, cette conférence réunit plus de 300 délégués, dont des représentants de gouvernements, des leaders de l'industrie et d'entreprises spatiales, des investisseurs, des chercheurs de centres de recherche publics ou privés, des universitaires, et d'autres parties prenantes clés de l'industrie spatiale africaine et mondiale. Elle est meublée de panels, d'expositions, etc.

Source : CICG




itel applications Côte d'Ivoire Digitalisation Enseignement supérieur économiques Jean Martial Adou entreprises don Abidjan éducation leaders projet innovation communication État 2023 Kandia Camara Patrick Achi Adama Diawara INP-HB gouvernement CICG satellite développement Union Africaine formation ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour