ft-ad_1
Société

Renforcement du capital humain : une contribution efficiente de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage

post-img

En Côte d’Ivoire, environ 400 000 jeunes rejoignent, chaque année, la population en âge de travailler. Cependant, une frange importante de cette population ne dispose pas toujours des compétences demandées sur le marché du travail. Parvenir à l’adéquation Formation-Emploi est l'une des priorités du gouvernement ivoirien, qui entend renforcer le capital humain du pays.

Dans ce contexte, le Président de la République, Alassane Ouattara, a confié au gouvernement du Premier Ministre Patrick Achi la réalisation de sa vision consistant à doter le pays d’une main-d’œuvre qualifiée et compétente, en vue de la transformation structurelle de l’économie. Le Ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA) est l’organe principal pour exécuter cette mission. Ainsi, dans le cadre de la deuxième phase de son Programme Social (PSGouv2), le gouvernement ivoirien a initié deux projets destinés à apporter une solution à tous ces jeunes en quête d’insertion professionnelle. Il s’agit de l’Ecole de la Deuxième Chance (E2C) et de l’Académie des Talents (ACT). L’Ecole de la Deuxième Chance (E2C) est destinée à reconvertir des diplômés sans emploi, des jeunes déscolarisés ou non scolarisés, en leur proposant, en collaboration avec le secteur productif, des formations aux métiers afin que ceux-ci puissent s’insérer dans le monde du travail ou s’auto-employer. L’E2C se déploie à travers les projets « Garage Ecole », « Champ Ecole », « Chantier Ecole », « Grande distribution », autant de programmes qui visent à offrir des formations qualifiantes aux jeunes et à accompagner leur insertion professionnelle.

L’Académie des Talents, quant à elle, est un programme regroupant plusieurs initiatives, notamment la réhabilitation des infrastructures de formation, la construction de nouveaux établissements, la rénovation des plateaux techniques, le renforcement des compétences des différents personnels, la définition de nouveaux parcours de formation en lien avec les besoins nationaux, la recherche de partenariats fructueux...

Le gouvernement a également décidé d’améliorer l’accès et l’offre de formation dans le domaine de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage (ETFPA). Dans ce sens, le Premier Ministre a lancé, en 2022 et en ce début d’année 2023, la construction et l’équipement de plusieurs établissements d’enseignement technique et professionnel sur tout le territoire national. Ces centres, qui accueilleront chacun des centaines d’apprenants, seront installés, entre autres localités, à Botro, Dabakala, Diabo, Gbéléban, Korhogo, Kong, Ebimpé-Anyama et à Yamoussoukro. Ils offriront des formations dans les filières à fort potentiel d'employabilité comme l’Agriculture, l’Elevage, l’Agro-alimentaire, la Mécanique agricole, la Mécanique moto, la Mécanique agricole, le Froid-climatisation, l’Electricité, l’Electronique, la Maintenance véhicule et engin, la Chaudronnerie et Soudure, les Bâtiments et travaux publics.

En plus de ces lancements de construction, des établissements de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (ETFPA) ont été inaugurés. Inauguré en octobre 2022 le Lycée professionnel sectoriel (LPS) de formation aux métiers de l’Agro-industrie et de la Maintenance industrielle de Yopougon assure la formation initiale d’ouvriers, de techniciens et de techniciens supérieurs destinés aux Industries de transformation de produits agricoles, aux Industries de conditionnement des produits commerciaux, aux Services associés, aux Industries du bois et du cuir et aux Industries de produits de nettoyage et de désinfection.

Dans le but de réussir sa mission, le ministre N’Guessan Koffi multiplie les rencontres avec les acteurs du secteur productif et avec les opérateurs nationaux et internationaux. En février 2023, une délégation du groupe japonais DAIKIN a été reçue pour un projet de développement des formations qualifiantes pour les jeunes ivoiriens avec le projet d’implantation d’un Centre Froid-Climatisation au sein du Lycée technique d’Abidjan.

Dans le cadre d’une coopération avec le Ministère, le Rectorat du Grand Est (France) a remis, en mars dernier, son rapport de fin de mission d’imprégnation au ministre N’Guessan Koffi pour la rénovation des filières sanitaire sociale et cosmétique esthétique (services d’aide et de soins à la personne) en Côte d’Ivoire. Le tout autour de quatre cibles : le personnel enseignant, les élèves, les établissements de l’ETFP (les Lycées professionnels des métiers de la Mode et du Social (LPMMS) de Bouaké, Port Bouët et Agboville) et les partenaires.

Dans le but d’optimiser le lien entre l’offre de formation professionnelle et les besoins du secteur privé, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage a procédé, début avril, au lancement officiel du Projet VET TOOLBOX II. Ce projet va appuyer les acteurs de la formation professionnelle pour développer leurs compétences et mieux adapter l’offre de formation professionnelle aux besoins des entreprises.
Le METFPA initie des missions de formations des formateurs et des apprenants à l'extérieur. Dans le domaine de l’hôtellerie, c’est une trentaine d’enseignants de l’ETFPA, qui ont reçu leurs attestations de fin de formation, après avoir bénéficié, en janvier 2023 en France, d'un renforcement de capacités dans les métiers de la Boulangerie-Pâtisserie, de la Cuisine Professionnelle, des Arts de la Table et de l’Hébergement au sein de la célèbre école de Gastronomie et de Management Hôtelier, Ferrandi.

Plusieurs autres projets ont été réalisés par le gouvernement : lancement, en mars 2023, de la formation de 150 jeunes de Katiola et de Dabakala dans les métiers de l’Electricité, Bâtiment, Plomberie, Maçonnerie, Soudure/Chaudronnerie, Electricité d’équipement et Menuiserie; recrutement et la formation à l’Ecole spéciale des Travaux publics (ESTP) d’Egletons (France), de 35 jeunes ivoiriens dans les métiers du Bâtiment et des Travaux publics. A leur retour au pays, ces jeunes apprenants ont rejoint, en novembre 2022, les entreprises partenaires (SICMA, SETAO, RAZEL, SOGEA SATOM, AGEROUTE, GREGORI INTERNATIONAL et ARTELIA) du METPFA.

Dans le cadre des Programmes "Académie des Talents" et "l’Ecole de la Deuxième Chance", le Ministère, en collaboration avec les sociétés PALMCI et UTEXI-CI, a lancé en fin d’année 2022, un vaste recrutement de plus de 3 000 personnes pour des formations-insertions.

La réalisation de tous ces projets dans l’enseignement technique et professionnel vient répondre de façon efficiente à la nécessité de l’adéquation Formation/Emploi qui permettra d’avoir une main d’œuvre qualifiée et compétente pour les besoins du marché du travail.

Pour l’année 2023 consacrée par le Président de la République à la jeunesse, ce sont plus de 360 milliards de FCFA qui seront investis afin de faciliter l’insertion de plus de 600 000 jeunes dans le cadre du Programme Jeunesse du Gouvernement (PJ-Gouv) 2023-2025. La mise en œuvre globale du PJ-Gouv 2023-2025 est estimée à 1118,115 milliards de FCFA.

Source : CICG




Yopougon professionnelle monde sociale service lancement secteur ville entreprises Abidjan Port projet élèves distribution local Agriculture agricole Program jeunes enseignement sein 2023 Alassane Ouattara Patrick Achi Côte d’Ivoire Korhogo Ebimpé Bouaké Yamoussoukro Katiola Botro Dabakala France Gouvernement emploi AGEROUTE PSGouv CICG ivoiriens partenariat développement recrutement formateurs Formation

Articles similaires