Protection et prise en charge des victimes des traites des hommes : le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté et l'ONUDC envisagent un partenariat

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 30 mars 2023
  • Visites: 524
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 30 mars 2023 - Pour lutter efficacement contre la traite des personnes en Côte d'Ivoire, l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime (ONUDC) a proposé, au cours d'une rencontre d'échanges, le mardi 28 mars 2023 à Abidjan-Plateau, un partenariat avec le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

En effet, en mission en Côte d'Ivoire pour poursuivre les échanges visant à renforcer sa présence dans le pays, le directeur régional de l'ONUDC, accompagné d'une délégation, a rencontré Myss Belmonde Dogo, ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, à l'effet d'établir un partenariat afin de bénéficier de l'apport de la Côte d'Ivoire. Cette perceptive émane du fait que la Côte d'Ivoire, à l'instar des autres pays du monde entier, ne reste pas en marge de cette triste réalité car elle est considérée comme un pays d'origine, de transit et de destination des victimes de traite.

L'importance de cette démarche est de renforcer la présence de l'ONUDC en Côte d'Ivoire et positionner Abidjan en tant que plateforme régionale stratégique en matière de lutte contre la traite des hommes. « Notre présence ici s'inscrit dans le cadre de notre demande de partenariat avec la ministre Myss Belmonde Dogo parce que nous avons besoin de vous et de votre leadership sur cette question de la traite des personnes, afin d'avoir des solutions pour résoudre le problème », a déclaré Cheick Touré, le chef de mission ONUDC Côte d'Ivoire. Selon lui, le problème de criminalité transnationale organisée doit être gérer avant d'être un problème de prise en charge qui répond aux questions de droit de l'homme.

Dans la même dynamique, Dr. Amado de Andrés représentant ONUDC ROSEN fait savoir que : « la Côte d'Ivoire est sur la bonne voie avec une très bonne législation par rapport à la traite des hommes et le trafic illicite des migrants ».

Subséquemment, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté soutient que pour mieux lutter contre ce fléau, il serait judicieux que la Côte d'Ivoire ait son centre d'accueil pour accompagner les victimes de la traite des hommes. « Le Ministère essaie d'éradiquer ce problème car c'est un phénomène qui prend de plus en plus de l'ampleur dont plusieurs actions de sensibilisation et des cellules régionales dans les régions d'Aboisso, Korhogo, Bondoukou, Gagnoa et Daloa ont été mis en place en impliquant l'Administration et la société civile afin de lutter efficacement », a-t-elle soutenu.

Faut-il noter qu'une rencontre de travail est prévue en vue de la signature du partenariat entre l'ONUDC et le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.

Source : CICG




Côte d'Ivoire monde marche don lutte Abidjan leaders 2023 Bondoukou Plateau Korhogo Gagnoa Daloa Aboisso CICG drogue migrants partenariat



Educarriere sur Facebook