Rentrée scolaire 2022-2023 : des mesures annoncées pour assurer la fluidité et l'efficacité des enseignements

  • Source: CICG
  • Date: mer. 21 sept. 2022
  • Visites: 411
  • Commentaires: 0
L'inspecteur général, coordonnateur général de l'Inspection du ministère de l'Education nationale et l'Alphabétisation (MENA), Adama Coulibaly, a annoncé, le mardi 20 septembre 2022 à Abidjan-Plateau, des mesures pour assurer la fluidité et l'efficacité des enseignements.

C'était au cours de la tribune d'échanges "Tout savoir sur" du Centre d'Information et Communication gouvernementale (CICG), consacrée à l'éducation nationale.

Au nombre de ces mesures, figurent la réforme des Comités de gestion d'écoles (COGES) ainsi que celles en lien avec le rendement scolaire et l'assainissement de l'environnement scolaire.

Au titre de la réforme des COGES, le coordonnateur général de l'Inspection du MENA a évoqué la suppression des levées de cotisations exceptionnelles auprès des parents d'élèves et la fixation du régime des droits liés à la scolarisation des élèves.

Dénonçant le non-respect de cette réforme par des acteurs qui doivent la mettre en application, Adama Coulibaly a informé que des contrôles se font pour débusquer et mettre au pas les contrevenants. Non sans indiquer que sept chefs de structures coupables de violation des textes qui régissent les COGES ont été relevés de leur fonction.

Dans le souci de faciliter la rentrée des classes, a-t-il souligné, l'État a procédé au paiement intégral, le 1er septembre 2022, de la somme de 18 milliards de FCFA allouée au COGES.

S'agissant de l'amélioration du rendement scolaire, l'inspecteur général a relevé, entre autres, que ce sont désormais 90% du temps d'exposition des élèves à l'enseignement/apprentissage qui sont consacrés aux matières fondamentales, avec 50% pour le français et 40% pour les mathématiques et les sciences.

En ce qui concerne l'assainissement de l'environnement scolaire, Adama Coulibaly a rassuré que l'indiscipline des élèves sera traitée de façon ferme, et a exhorté les personnels de l'Education nationale à proscrire de leurs pratiques l'incivisme, notamment l'absentéisme, le non respect de la ponctualité, l'insubordination, le laxisme et la tricherie.

Il a dénoncé la vente ou l'imposition au sein des écoles et lycées, des fascicules, ou de tout autre article non autorisé. « L'école n'est pas un commerce ni une boutique pour la vente d'une quelconque chose à l'exception des macarons », a-t-il dit.

Le coordonnateur général de l'Inspection du MENA a mis en garde les contrevenants aux mesures liées aux dispositions prises pour le bon déroulement de cette année scolaire.

L'année scolaire 2022-2023 est placée sous le thème : "Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité".




environnement Alphabétisation Adama Coulibaly Abidjan Plateau gouvernement CICG COGES formation



Educarriere sur Facebook