Bonne Gouvernance : SPACIA, la plateforme mise en service par le Gouvernement en vue d'accroitre la participation citoyenne à la lutte contre la corruption

  • Source: CICG
  • Date: mer. 27 juil. 2022
  • Visites: 598
  • Commentaires: 0
Instituée par décret en conseil des ministres le 13 avril 2022, et officiellement lancée le 11 juillet 2022 par le Premier ministre, Patrick Achi, la Plateforme nationale du Système de Prévention et de Détection des Actes de Corruption et Infractions assimilées (SPACIA) vise à accroitre la participation citoyenne dans la lutte contre la corruption d'une part et d'autre part à insuffler et instaurer l'intégrité et la transparence, a indiqué Fousseny Touré, le Directeur de la Communication et des Relations extérieures au Ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption.

Il était l'invité de la conférence de presse "TOUT SAVOIR SUR" du Centre d'Information et de Communication Gouvernementale (CICG), le mardi 26 juillet 2022, à Abidjan-Plateau. Fousseny Touré a expliqué que la création de la Plateforme SPACIA est la manifestation de la volonté affichée du Gouvernement de combattre la corruption, un fléau qui a fait perdre à l'économie ivoirienne environ 1400 milliards de FCFA, en 2019, soit 4% du PIB et 64% du service de la dette. SPACIA est constituée de trois composantes : le site web www.spacia.gouv.ci, le numéro vert 1345 entièrement gratuit quel que soit l'opérateur, puis le Bureau des plaintes, où l'on peut déposer sa plainte de manière physique.

En créant cette plateforme, le gouvernement veut encourager le changement de mentalité, accroître la redevabilité et renforcer la confiance des citoyens. Depuis sa mise en service en octobre 2021, ce sont 396 signalements de corruption qui ont été enregistrés via SPACIA. Quand 51 cas de corruption ont fait l'objet de dénonciation depuis le 11 juillet 2022, date de lancement officielle de la plateforme par le Chef du Gouvernement, à ce jour, a révélé Fousseny Touré.

Selon le collaborateur du ministre Epiphane Zoro Ballo, les secteurs de la Construction, de la Défense, de l'Intérieur, de l'Agriculture et des Transports constituent le Top 5 des signalements d'actes de corruption. Des efforts importants sont faits par le Gouvernement et notamment le Ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la corruption pour endiguer ce fléau, a expliqué Fousseny Touré.

A l'en croire, l'opération coup de poing lancée au début de l'année 2022 par le ministère a permis d'épingler 70 fonctionnaires et agents de l'Etat pour des faits de corruption. Ces agents et fonctionnaires de l'Etat proviennent de plusieurs administrations, notamment la santé, la justice, la sécurité et les transports, a-t-il précisé. Si plusieurs parmi eux font face à des procédures administratives, certains cependant sont engagés dans des procédures judiciaires, a ajouté Fousseny Touré.

Pour rappel, la Bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ont été inscrites comme troisième priorité pour 2022 par le Président de la République Alassane Ouattara. Il a décidé d'instaurer à partir de 2022, un prix portant sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.
Ce prix favorisera l'éclosion de cette conscience nationale qui prône le respect des deniers publics, la recherche de l'excellence, et qui place l'intérêt de la Nation au-dessus de tout. Cela doit se traduire par un véritable changement de mentalité et de comportement, a-t-il expliqué.




Alassane Ouattara Patrick Achi SPACIA Abidjan Plateau Gouvernement PIB conseil des ministres CICG corruption fonctionnaires formation ivoirien Bonne gouvernance Construction permis santé



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour