Côte d'Ivoire : 71% d´Échec au BEPC, la Calamité Éducationnelle continue estime l'écrivain Leopold Abrotchi

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 07 juil. 2022
  • Visites: 1287
  • Commentaires: 0
Léopold Abrotchi écrivain et Ex-Délégué Régional à l´Implantation de Lider au Portugal réagit suite aux résultats du Brevet d´Étude du Premier Cycle (BEPC) de la session 2022 en Côte d´Ivoire.

Quel est votre sentiment suite aux résultats du BEPC de cette année 2022 ?

Merci pour l'opportunité que vous me donnez de pouvoir réagir suite à l´annonce des résultats du BEPC dans mon pays. Il s'agit du résultat de fin de cycle des élèves de la classe de 3è. Je constate que la majeure partie d'entre eux avait entre 14 et 16 ans, de même je fais remarquer que 71% ont lamentablement échoué à l'examen final du brevet cette année.

Depuis plus de 10 ans les Ivoiriens subissent le saccage de leur système éducatif

C'est un sentiment de grande déception qui m'anime à cette heure, et qui me fait prendre conscience de ce que le Chef de l'Etat Alassane Ouattara et son gouvernement accordent peu d'égard au capital humain ivoirien. Comme nous pouvons tous l'observer, la descente aux enfers de l´école ivoirienne sous M. Ouattara continue. La calamité éducative se poursuit. Depuis plus de 10 ans les Ivoiriens subissent le saccage de leur système éducatif imposé par la politique éducative du président Alassane Ouattara. 71% d'échec au BEPC en 2022. Le résultat non surprenant vient de tomber soit 397.750 élèves sur 547. 831 ont échoué après 10 ans d'apprentissage. Dix (10) années marquées par la gouvernance alassaniste.

Autrement dit, ces élèves ivoiriens ont commencé leur cursus scolaire (le Cycle Primaire - CP1) avec l'accession au pouvoir du Président Alassane Ouattara. M. Ouattara et son RHDP promettaient monts et merveilles aux Ivoiriens, ils annonçaient une gouvernance exceptionnelle, basée sur un programme étudié dans ses moindres détails et surtout chiffré. Sur toutes les chaines de télévision du monde, M. Ouattara clamait à qui voulait l'entendre, qu'il avait les solutions entre ses mains. Sur les plateaux télé, il traitait à demi-mots ses adversaires d'affabulateurs, de mauvais gouvernants, parlant du président Laurent Gbagbo. Trois (3) mandats consécutifs et le résultat frappant des solutions éducatives du chef de l'Etat ivoirien sont là, palpables et criantes, c'est la calamité éducative. 

Ces élèves n'ont pas le niveau 3e encore moins les compétences en langues, mathématiques et autres disciplines

Sa politique éducative a instauré : Premièrement, le crétinnisme des futures générations d'Ivoiriens. Deuxièmement, l'oppression des syndicats d'enseignants, privant plusieurs de la totalité de leurs revenus, osant même geler les comptes bancaires de plusieurs enseignants. D'autres moins chanceux passeront un temps en prison, question de les rendre sages. Ces élèves n'ont pas le niveau 3è encore moins les compétences en langues, mathématiques et autres disciplines pour faire une classe de seconde. Bien évidemment, la Moyenne pondérée est une solution pour l'orientation en seconde avec nécessairement une Moyenne nationale d'orientation à 9/20. C'est la seule option pour sauver les meubles du programme calamiteux de gouvernance éducative du RHDP.

Que pensez-vous de la ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation ?

Je n´ai rien à dire contre sa personne, Mme Mariatou Koné, une professeure dont le mérite est reconnu au niveau national et international, que je respecte. Cependant en tant que personnalité politique elle est ministre et cadre au RHDP, un parti dont elle défend bec et ongle le programme de gouvernement, ce qui est d´ailleurs normal. Corrélativement, cela suppose qu'elle est co-responsable du saccage éducationnel orchestré par son parti depuis dix (10) ans. Pour être plus clair, elle assume la mauvaise politique éducative de son parti, dont les fruits sont le taux très élevé d´échec dans les classes d´examen, les abandons et de déscolarisation.

Ces échecs sont les siennes en tant que première responsable de la gestion du système éducatif. La courbe du BEPC est en décroissance exponentielle au regard des résultats de 2015 à 2022 : Résultat BEPC DE 2015 à 2022 : en 2015 nous avions 58% ; en 2016 59% ; 60,08 % en 2017 ; 60,14% ; en 2019 57,31% ; 53,17% d'admis en 2020 ; 41% en 2021 et 2022 29 % d´admis. Il faut que cette calamité s'arrête au plus tôt, les Ivoiriens ne supportent plus ce désastre. Ils ne comprennent pas à quoi sert le budget de plus de 1000 Milliards de fcfa alloué au ministère du prof. Mariatou Koné. Pour l'heure vous et moi notons qu´elle est incapable d'apporter des solutions efficaces et durables à la détresse de l'école ivoirienne.

Que pensez-vous des EGENA (États Généraux de l'Éducation Nationale et de l'Alphab&e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


orientation Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Mariatou Koné RHDP Portugal BEPC gouvernement budget ivoiriens




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour