Examen du BAC à Bédiala : Le Lycée Moderne inondé de fétiches, des surveillants menacés de mort


Des fétiches ont été accrochés au portail et des menaces de mort adressées à des enseignants au Lycée Moderne de Bédiala
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 08 juil. 2022
  • Visites: 1423
  • Commentaires: 0
Des partisans du moindre effort ont déposé, le jeudi 7 juillet 2022, plusieurs fétiches à l'entrée et au sein du Lycée Moderne de Bédiala et adressé clairement des menaces de morts à 2 enseignants.

La première édition de l'examen du baccalauréat au Lycée Moderne de Bédiala, une localité de l'Ouest de la Côte d'Ivoire appartenant au département de Daloa, dans la Région du Haut Sassandra, a été marquée, le jeudi 7 juillet 2022, par un fait insolite.

Plusieurs fétiches déposés à l'entrée et au sein du Lycée Moderne

Des individus ont déposé plusieurs fétiches à l'entrée et au sein dudit établissement, non sans menacer de mort le vice-président du centre, Yao N'guessan, par ailleurs inspecteur, et le responsable du secrétariat (Chef sec), M. Kouya, professeur d'Histoire-Géographie.

Selon un enseignant du Lycée Moderne de Bédiala joint par Linfodrome, c'est la première édition de l'examen du baccalauréat dans cet établissement. « Au lieu que les élèves partent composer à Daloa situé à 30 kilomètres, les autorités villageoises avec l'appui de Mme le sous-préfet, ont plaidé pour que le lycée soit un centre d'examen. Donc cette année, les portes du lycée sont ouvertes pour la première édition du baccalauréat », a-t-il planté le décor.

Le mercredi 6 juillet 2022, veille de cette découverte insolite, des contrôles de sécurité ont été faits pour renforcer les mesures de surveillance, en vue d'endiguer toute velléité de tricherie. Visiblement, ces mesures ne sont pas du goût de certains élèves, passés maitres dans l'art de la tricherie.

« Le jeudi 7 juillet 2022, nous avons découvert 3 fétiches à l'entrée et au sein du Lycée. A l'entrée, il y avait un canari renversé sur lequel il y avait des œufs et de la cola. Nous avons demandé aux élèves de contourner cette entrée puisqu'il y a une autre entrée, un petit portail. Ils l'ont contournée pour avoir accès au centre », confie notre informateur.

« Il y avait un fétiche composé de corne avec de la cartouche ple (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


village Côte d'Ivoire Daloa Sassandra baccalauréat



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour