Enfants en conflits avec la loi : 1 400 personnes résocialisées grâce à la cellule de coordination, de suivi de réinsertion

  • Source: CICG
  • Date: vend. 19 juin 2020
  • Visites: 573
  • Commentaires: 0
La Cellule de Coordination, de suivi de Réinsertion (CCSR), organisme sous tutelle du Conseil National de Sécurité (CNS), a annoncé le mercredi 17 juin 2020 à Abidjan, avoir resocialisé plus de 1 400 mineurs, adolescents et jeunes en conflit avec la loi.

La coordinatrice par intérim du CCSR, Manignan Ouattara, a fait savoir que ces jeunes ont été resocialisés et réinsérés, pour certains dans les différents corps de métiers (menuiserie, la couture, la mécanique-auto, la soudure, la plomberie, l'électricité-bâtiments, l'agropastoral) et d'autres par le retour à l'école.

« La CCSR a été chargée de mettre en œuvre un projet national en vue de combattre le phénomène des enfants en conflit avec la loi partout en Côte d'Ivoire. Cette cellule travaille à préserver la sécurité des populations , procède à la resocialisation et à la réinsertion socio-éducative et professionnelle de ces enfants », a confié Manignan Ouattara.

Ces enfants, provenant des villes d'Abidjan, Bouaké, Gagnoa, Daloa, Man, Odienné et San Pedro, ont été resocialisés au centre de M'Bahiakro, de septembre 2016 à juin 2018, date de la fin du projet, a expliqué la coordinatrice par intérim de la CCSR.

Selon le directeur général de police, Youssouf Kouyaté, c'est l'étroite collaboration entre la Police et la CCSR qui a permis d'atteindre ces résultats. Il a assuré que la police maintiendra le cap afin de résorber les poches résiduelles d'insécurité.




Ouattara Youssouf Kouyaté Côte d'Ivoire Abidjan Gagnoa Daloa Bouaké M'Bahiakro San Pedro police électricité



Educarriere sur Facebook