Fait insolite du mardi 12 mai 2020 : Tout sur les objets métalliques qui ont atterri à Bocanda et autres villes

  • Source: Le Nouveau Réveil
  • Date: sam. 16 mai 2020
  • Visites: 5857
  • Commentaires: 0

Lancée le 5 mai 2020 au cosmodrome Wenchang sur l'île de Hainan en Chine, la première fusée Chang Zheng 5B (Marche Longue 5B) comme présentée sur l'image ci-dessus a laissé tomber des débris le 11 Mai 2020 sur la surface de la terre précisément dans plusieurs villes de la Côte d'Ivoire. Contacté pour en savoir davantage, l'astronome Jonathan McDowel, spécialiste de l'astrophysique au centre havard-Smithsonian, a expliqué comment ces objets ont atterri sur les terres de feu Felix Houphouet-Boigny, père fondateur de la nation ivoirienne. Travaillant sur la navette spatiale Chandra et les quasars (entités lumineuses de l'univers), Jonathan Mcdowel commente les lancements spatiaux et les activités spatiales. Ce dernier explique que la fusée chinoise lancée disposait de quatre moteurs sur les côtés, d'un étage central et au-dessus une grande coiffe qui contient un vaisseau spatial expérimental XZF. Selon lui, la fusée est entrée en orbite basse de la terre (OBT) après 8 minutes.

Le vaisseau XZF s'est ensuite séparé et a fait des expériences durant trois jours avant d'atterrir en Chine. L'étage central est, par contre, resté en orbite, soutient-il. Poursuivant, Jonathan McDowel explique que les radars des Etats unis d'Amérique ont mesuré son orbite entre 158 et 372 km au-dessus de la terre. Les flèches rouges indiquent des tuyaux longs qui, selon lui, pourraient être les objets trouvés en Côte d'Ivoire précisément à Bocanda...

McDowel rappelle que Les Etats Unis suivent avec leurs radars plus de 1800 objets en orbite. Et depuis Spoutnik 1, le premier satellite artificiel de la terre lancé en 1957, ce sont plus de 45600 objets lancés dont beaucoup ne sont plus dans l'espace. Après le lancement de la fusée chinoise, les experts américains ont identifié 3 objets que sont 45599 le vaisseau XZF, 45600 une petite expérience RCS et le 45601 l'étage CZB5. Et depuis le 9 Mai, les objets 45599 et 45600 sont revenus par terre en Chine, mais 45601 est resté en orbite. Celui-ci voyage autour de la terre à 28000 km/ heure. Ce qui lui fait faire le tour de la terre toutes les 88 minutes. Mais comme la terre tourne sur elle-même, l'objet 45601 passe sur différents pays à chaque fois. Or Jonathan précise qu'à cette vitesse, la toute petite quantité d'air qui reste haut suffit pour ralentir l'étalage et le fait voler petit à petit plus bas. Ainsi le 11 mai 2020, McDowel affirme que l'objet chinois 45601 était plus bas à environ 120 km au point que l'air trop fort et les frottements ont fait fondre le métal. S'il est difficile d'indiquer à quel moment cette étape finale va arriver, l'on sait tout de même que le 45601 allait rentrer dans l'atmosphère dans les heures qui suivaient, soutient Jonathan Mcdowel. Selon le spécialiste de l'astrophysique, on peut se servir des données de l'armée américaine sur l'évolution des mouvements des objets chinois. Dans l'image ci-dessous, on aperçoit le chemin Du 45601 ce 11 mai vers 14h 30. Déjà vers 13h43, l'astronome avait posté sur sa page twitter cette prédiction entre 15h30 et 16h00.

Ainsi sur le coup de 17h, l'armée américaine annonce que 45601 aurait commencé à entrer dans l'atmosphère à 15h34 sur l'Atlantique près de Nouakchott en Mauritanie. Mais à cette heure (15h34), le 45601 était encore 80 km au-dessus de la Terre et voyageait à 27,000 km/heure. Il commençait à fondre et se briser en petits morceaux. Les plus légers de ces morceaux sont ceux probables qui seraient tombés en Mauritanie et au Sénégal. Mais les plus denses ont eu du mal à être freinés par l'air au point de continuer leur chemin sur la ligne rouge sur le globe pour atterrir 2000 km en avant précisément en Côte d'Ivoire.

Le mardi 12 mai, les Etats Unis annoncent que les objets tombés ont été retrouvés en Côte d'Ivoire. Une étude comparative a été réalisée avec le chemin de la fusée et cela donne bel et bien des atterrissages dans la ville de Bocanda et Bouaké au centre. Sur les éventuelles conséquences sur la santé, Jonathan McDowel n'a affiché aucune crainte. Il a par ailleurs soutenu que la Chine intègre désormais à ses fusées des possibilités d'entrée de façon contrôlée car soutient-il, les grandes fusées des autres pays possèdent ces systèmes, ce qui leur permet de faire rentrer ces objets au premier tour de la terre pour tomber dans les océans loin des régions habitées. Pourquoi ne l'ont-ils pas fait ? Difficile pour lui de le dire, concluant que ces résidus ne sont d'aucune utilité.

VENANCE SERY




Côte d'Ivoire Bouaké Bocanda Sénégal Chine satellite



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour