Abus de pouvoir : le président de la CEI veut arracher de force un terrain à un opérateur économique


Youssouf Bakayoko veut s'accaparer le terrain de l'ex-Soderiz. (Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 14 sept. 2015
  • Visites: 2369
  • Commentaires: 0
"Le boss de la CEI entre dans les affaires par effraction", tel est le titre de l'article relatif à cette affaire dévoilée par la Lettre du continent.

Youssouf Bakayoko, le président de la Commission Électorale indépendante (CEI), tente de toutes ses forces d'arracher un terrain à un opérateur économique. Les faits se déroulent à Séguéla, sa ville natale, et concerne le site de l'ex-Soderiz, situé près du stade Losseni Soumahoro. A en croire la Lettre du continent (Lc) qui donne l'information, en son édition n°712 du 2 septembre 2015, le président de la Cei veut arracher à Vassiriki Konaté, patron de l'entreprise Utexi, ledit terrain qu'il s'est acquis et pour lequel il détient tous les titres fonciers. D'ailleurs, il y a bâti son usine de trituration Ivoire cajou. Du ministère de la Construction, Vassiriki Konaté a même obtenu un Arrêté de Construction définitive (ACD).

Malgré cela, le bi-hebdomadaire fait savoir que « Youssouf Bakayoko exige de prendre possession des lieux ». Pour le faire, le président de la CEI, oncle du ministre Hamed Bakayoko, brandit la photocopie d'un document qui aurait été signé par Jean Noël Loukou, ex-directeur de cabinet d'Henri Konan Bédié, dans les années 90. Il s'agit d'une promesse de cession de cette parcelle pour un F cfa symbolique. D'après Lc, la version originale de cette lettre reste introuvable.

N'empêche, Youssouf Bakayoko « a tenté de s'emparer du site par la force avant la visite offi (...)



Lire la suite sur linfodrome.com


Henri Konan Bédié Hamed Bakayoko Youssouf Bakayoko CEI



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour