Bouaké / Affaire « un agent de l'ONUCI abattu » : L'interpellation des tueurs vire à la fusillade - Un mort et des arrestations


Agent de l'ONUCI assassiné par balles à Bouaké à bord de son véhicule (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 28 avr. 2015
  • Visites: 3484
  • Commentaires: 0
Dans nos colonnes, nous faisions cas, à Bouaké, du meurtre d'un agent de l'Onuci répondant au nom de César Monkey.

Le samedi 7 mars 2015, le pauvre avait été froidement abattu de trois balles alors qu'il était en compagnie d'une jeune fille à bord de son véhicule stationné derrière le collège Tsf, au quartier Air France 1. Mais l'âme du malheureux peut désormais être en paix. Ceux qui lui ont ôté la vie ayant été neutralisés par la police. Et comment ?

Selon nous sources, en menant l'enquête, la police une semaine après le crime réussit à remonter jusqu'à la jeune fille à laquelle cette nuit-là, l'agent de l'Onuci contait fleurette à bord de sa voiture. Une jeune fille qui avait curieusement été épargnée par les tueurs. Des tueurs qui, en plus, n'avaient rien volé à la victime. Ces indices laissaient donc penser à un règlement de comptes. Une piste que n'écartaient pas les enquêteurs. Et ils n'ont pas tort, lorsqu'ils mettent la main sur la fille.

On apprend alors que les tueurs de César Monkey ont agi (...)

Lire la suite sur Soir Info


Air France Onuci Bouaké police




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour