Investissements en Côte d'Ivoire : 2535 entreprises créées en 2013 - 506 milliards FCFA de recettes récoltées

  • Source: Le Mandat
  • Date: vend. 27 déc. 2013
  • Visites: 2999
  • Commentaires: 4
Le Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI), Emmanuel Essis Esmel, a annoncé que 2.535 entreprises ont été créées en 2013 contre 126 en 2012.

Le secteur privé se repositionne en Côte d'Ivoire. En une année, c'est-à-dire de janvier 2013 à ce jour, ce sont 2.535 entreprises qui ont été créées. Cet engouement de la part des opérateurs économiques est dû à la mise en place du guichet unique des formalités de création d'entreprises et les nombreuses facilités et réformes opérées par les autorités ivoiriennes.

Ces précisions ont été faites par le Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI), Emmanuel Essis Esmel hier, au cours d'une conférence au Plateau. La structure dirigée par Emmanuel Essis Esmel affirme avoir enregistré 506 milliards FCFA de recettes au titre des activités de 2013 contre 219 milliards FCFA en 2012. Soit une hausse de 287 milliards FCFA.

Ces taux ont été réalisés dans divers domaines :

Au niveau du secteur primaire, les montants s'élèvent à 13 milliards FCFA dont 65% réalisés dans les activités extractives et 35% dans d'autres activités.

157 milliards FCFA viennent du secteur secondaire. Notamment la fabrication de produits alimentaires avec 55%, le secteur des matériaux minéraux 15% et les autres activités industrielles de l'ordre de 30%.

Quant au secteur tertiaire, les investissements s'élèvent à 336 milliards FCFA pour cette année. Le domaine des télécommunications se taille une bonne part avec 43% du volume des investissements, les activités de location avec 29%, la restauration et l'hôtellerie 14% et les autres services 15%.

Pour consolider le choix du secteur privé dans l'atteinte des objectifs socio-économiques du Plan National de Développement (PND 2012-2015), le Gouvernement a adopté un nouveau Code des investissements plus attractif. Désormais, selon le DG, le temps de création d'une entreprise a été réduit à 24H, soit un jour. Le nouveau Code prévoit aussi le renforcement et l'amélioration de la réglementation, le tribunal du commerce, la lutte contre le racket et les réformes sur l'amélioration de l'environnement local.

Dans la mise en place de la réforme ''Doing Business 2014'', un accent particulier a été mis sur plusieurs aspects. Entre autres, la création d'entreprise, l'octroi du permis de construire, le raccordement à l'électricité, le transfert de propriété, l'obtention de prêts, le paiement des taxes et impôts, le commerce transfrontalier, l'exécution des contrats... Le Cepici bénéficie de l'assistance de la Banque mondiale dans le cadre de la mise en place des réformes du Doing Business.

Emmanuel Essis a surtout insisté sur les mesures d'incitation à l'investissement, notamment le guichet unique en matière de création d'entreprise, de délivrance d'agrément, de terrain industriel, ainsi que le court délai dans les formalités administratives. Placé sous la tutelle de la présidence de la République, le CEPICI fédère, coordonne et rationalise l'ensemble des initiatives et actions gouvernementales, en matière de promotion des investissements et de développement du secteur privé. Ses principales missions sont : instruire, délivrer et retirer les agréments à l'investissement.

B.SORO


Emmanuel Essis Esmel Côte d'Ivoire Plateau Doing Business Banque mondiale CEPICI Gouvernement électricité PND racket



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour