20 ans après la mort d'Houphouët / Laurent Dona Fologo : « La paix perdue est un échec des héritiers d'Houphouët »

  • Source: L'Inter
  • Date: lun. 09 déc. 2013
  • Visites: 3144
  • Commentaires: 4
7 décembre 1993 - 7 décembre 2013. 20 ans déjà que le bâtisseur de la Côte d'Ivoire moderne s'en est allé.

Félix Houphouët Boigny, l'homme de la paix a été "ressuscité" le jeudi 05 décembre dernier au Golf Hôtel d'Abidjan, par le groupe Fraternité Matin dans le cadre de la 12e édition de sa tribune mensuelle d'échanges et de débats dénommée "Les grands rendez-vous de Fraternité Matin". Journée commémorative du 20e anniversaire de la disparition du Père de la Nation ivoirienne, cette rencontre avait pour thème : « Houphouët Boigny, 20 ans après ».

Elle a enregistré une intervention d'un des plus fidèles disciples du père fondateur, en l'occurrence Laurent Dona Fologo. « Il faut tout faire pour préserver la paix. C'est l'héritage le plus cher que je vous laisse », a rappelé Fologo, citant feu le président F. H. Boigny, avant d'indiquer que « la paix perdue est un échec des héritiers d'Houphouët ». Pour le président Fologo, les ivoiriens n'ont pas attendu une décennie pour perdre tout ce que le Vieux leur avait enseigné. « Il a fallu qu'il soit rappelé au Seigneur pour que nous perdions toutes les valeurs que Houphouët nous a inculquées : la paix, l'amour la tolérance, la fraternité, le don de soi… », a regretté le père du sursaut national.

Il a confié que F. H. Boigny, en homme de paix, a pris l'en (...)

Lire la suite sur L'Inter


anniversaire Côte d'Ivoire Félix Houphouët Boigny Laurent Dona Fologo Abidjan ivoiriens



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour