Éducation nationale : 2635 portables de candidats détruits

  • Source: Fraternité Matin
  • Date: vend. 21 juin 2013
  • Visites: 5539
  • Commentaires: 9
Après les avoir gardés pendant un an, le ministère de l'Éducation nationale et de l'Enseignement technique (Menet) a décidé de détruire les portables des candidats aux examens scolaires de 2012. La cérémonie de destruction des 2635 téléphones a eu lieu, hier, en fin d'après-midi, au lycée classique d'Abidjan, à Cocody, en présence du directeur de cabinet, Kabran Assoumou, représentant la ministre Kandia Camara, des responsables d'éducation et de Me Anoh Abel Richard, huissier de justice. Ces appareils ont été broyés, par une machine, sur le terrain de basket-ball de ladite école.

L'usage des téléphones portables, au dire du directeur de cabinet, avait été interdit dans les centres d'examen.
Une instruction mentionnée sur les convocations. Pour Kabran Assoumou, il s'agit, pour le ministère de l'Education et de l'Enseignement technique, à travers cet acte, de lutter contre la fraude pendant les examens et de rétablir la justice, car, pendant que certains se font aider par leurs proches, grâce à leur téléphone, d'autres composent seuls. « Nous voulons protéger les honnêtes candidats. Tous ceux qui s'aventureront à tricher seront sanctionnés et leurs portables détruits », a-t-il averti.

Me Anoh Abel Richard, huissier de justice, a fait savoir que ces téléphones avaient été saisis par les forces de l'ordre à la session 2012, pendant l'examen, et acheminés dans les locaux de l'inspection générale de l'Education nationale. Rappelons que ce sont 215 369 candidaats qui se présenteront au Baccalauréat, mardi prochain, pour les épreuves écrites.

GRACE OUATTARA


Kandia Camara Kabran Assoumou Abidjan Cocody Baccalauréat candidats



Educarriere sur Facebook