Politique

Guerre ouverte entre l'ex-président du Parlement ivoirien et le RHDP / Le camp Soro martèle : « Les Ivoiriens ont soif de vérité », « En ce moment, Soro n'a dit qu'à peine 10% de ce qu'il sait et de ce qu'il sait d'eux »

post-img

C'est sur leur espace de prédilection qu'ils ont décidé de mettre en garde, à nouveau, leur ex-allié du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Traoré Mamadou et Konaté Zié, deux thuriféraires de Guillaume Kigbafori Soro, ont menacé le parti au pouvoir, sur Facebook, martelant que leur leader va révéler, encore, des informations qui vont éclabousser «ses partenaires politiques d'hier».

Dans son texte titré : «Le jour où Guillaume Soro parlera...», publié sur sa page Facebook, lundi 11 novembre 2019, Traoré Mamadou ne s’embarrasse pas de fioritures… «J'avais averti, il y a quelques jours, lorsque j'ai dit que le moment viendra où Guillaume Soro parlera. Où il videra son ventre de calao. Ce moment-là est arrivé. En effet, à doses homéopathiques, Guillaume Soro fait des révélations qu'il avait gardé enfouies dans son ventre profond. Et ces révélations commencent à déranger beaucoup de personnes. Surtout nos clients du restaurant (C’est ainsi que des opposants appellent certains militants du Rhdp, Ndlr). Après s'être posé des questions sur son silence de ces derniers temps, ce sont les mêmes qui trouvent aujourd'hui qu'il parle un peu trop, ces temps-ci», a écrit l’ex-Directeur général (Dg) de l'Institut national de la formation sociale (Infs).

Selon le Conseiller de Guillaume Soro, Traoré Mamadou, «les Ivoiriens ont soif de vérité. Ils veulent savoir pour se libérer». A le lire, «pendant plusieurs années, Guillaume Soro a gardé le silence sur certains événements qui ont marqué la vie du pays». Et de citer «par exemple (le) casse des agences de la Bceao en ex-zone Cno (Centre, nord et ouest, Ndlr), (...) la mort d'IB en avril 2011, (...) la mort de Désiré Tagro etc».
«Il a gardé le silence pour protéger ses partenaires politiques d'hier, que sont les gens du Rdr. Comme aujourd'hui, ils ont décidé de salir son image avec certains faits dont ils sont les plus grands bénéficiaires aujourd'hui, Guillaume Soro a décidé de parler. De donner sa part de vérité. De situer les responsabilités. Il a décidé de retirer le voile de protection qui couvrait ses anciens partenaires du Rdr. Il a décidé de parler parce qu'on l'a poussé à bout. Il a décidé de parler pour démontrer aux Ivoiriens, qu'il n'est pas le monstre que l'on veut présenter. Le monstre se trouve dans le camp de ses adversaires politiques actuels. En effet, derrière leurs faces d'ange, se cachent des monstres d'une laideur satanique. Lui Guillaume Soro, pendant des années, a accepté de prendre des coups pour eux, afin de les protéger. Aujourd'hui qu'ils ont décidé de l'attaquer sur des choses dont ils sont eux-mêmes responsables et les grands bénéficiaires, il a décidé de parler et de dire sa part de vérité. Des vérités qui risquent de les éclabousser à jamais. Qu'ils continuent de le pousser à bout. Il ira jusqu'au bout», a averti cet enseignant de secondaire de formation.

«...ce jour-là, des mythes tomberont»

Fidèle à sa ligne de départ, Traoré Mamadou a fait savoir que le président de Générations et peuples solidaires (Gps) a dit à peine 10% de ce qu’il sait sur les «gens du Rdr». «Et le bout du tunnel ne sera pas vu par eux de si tôt. Courage à eux dans leur tentative de salir Guillaume Soro. Après cela, qu'on ne vienne pas dire qu'il a manqué de respect à quelqu'un, qu'il est en train de livrer des secrets qu'il ne fallait pas dévoiler. Tout le monde peut attaquer Guillaume Soro sur la rébellion et ses conséquences sauf les gens du Rdr qui en ont largement bénéficié. J'avais dit il y a quelques mois, que si on nous provoque, nous allons casser les papos (secrets dans l’argot ivoirien, Ndlr). Notre silence n'est pas signe de faiblesse ou de culpabilité.
Trop de cadavres sont enfouis dans les placards de nos gens du Rdr. Qu'ils se gardent de nous les amener à les ouvrir. En ce moment, Guillaume Soro n'a dit qu'à peine 10% de ce qu'il sait et de ce qu'il sait d'eux. Qu'ils se gardent de le provoquer», a encore mis en garde M. Traoré, cadre de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (Fn). Car, il s’est dit convaincu que «le jour où Guillaume Soro décidera de parler, de tout dire, ce jour-là des mythes tomberont».

A l’en croire, certains ont plaidé auprès de chefs d’État, «amis à Guillaume Soro», afin qu'il ne parle pas d’eux.

Vrai ou faux? En tout cas, Traoré Mamadou soutient qu’«ils savent les cadavres qu'ils ont enterrés ensemble». «Maintenant, si c'est lui qu'ils veulent accuser pour se faire passer pour des saints, Guillaume Soro parlera. Et le monde s'effondrera pour certains. A bon entendeur, salut !», a-t-il terminé son texte.

Le lendemain mardi 12 novembre 2019, c’est l’ex-député de Gboguhé-Zaïbo, le pro-Soro Konaté Zié, qui a pris le relais, toujours sur le même réseau social. «Chers amis, il paraît que certains restaurateurs disent que GKS (Guillaume Kigbafori Soro, Ndlr) parle un peu trop. Rire !!!!!! Comédie du siècle ! Ils sont vraiment en perte de vitesse. Allez leur dire que c'est parce-qu'ils le provoquent trop (avec arrogance et impolitesse) qu'il commence à répondre. Allez leur dire que Soro Guillaume n'a jamais été un sourd muet, au p (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


client monde sociale livrer don État Soro Guillaume Guillaume Soro Cno Rhdp Rassemblement Zaïbo Facebook Bceao information Ivoirien

Articles similaires