Près de 65 milliards FCFA de l'UEMOA pour 35 projets en Côte d'Ivoire

  • Source: APA
  • Date: sam. 29 juin 2019
  • Visites: 619
  • Commentaires: 0
Un portefeuille de près de 65 milliards de FCFA de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est consacré ces dernières années à la réalisation en Côte d'Ivoire d'infrastructures et d'équipements dans des domaines divers tels que l'agriculture, l'eau, l'environnement, l'énergie, la métrologie, les transports, les routes et l'enseignement supérieur.

L'annonce a été faite, vendredi soir à Abidjan, par le Représentant résident de la Commission de l'UEMOA en Côte d'Ivoire, Jean Gustave Sanon lors de la célébration éclatée du 25è anniversaire de cette institution sous-régionale destinée à informer et sensibiliser davantage les populations sur le processus d'intégration ainsi que sur les programmes et projets financés par l'Union dans ce pays.

« Au cours des 25 dernières années, la Côte d'Ivoire a réalisé des performances économiques remarquables » s'est félicité M. Sanon, citant la mise en œuvre de réformes sectorielles traduite par une progression remarquable faisant passer le taux d'application de 9% en 2012 à 73% en 2018, ce qui a fait rebondir le taux de croissance annuel en moyenne de plus de 7% depuis 2012.

La bonne trajectoire de la Côte d'Ivoire pour le respect des critères de convergence de 1er rang à l'horizon 2019 et la transposition de la législation communautaire en matière de promotion du secteur privé et l'animation du marché commun, « permettent ainsi à la Côte d'Ivoire de jouer pleinement son rôle de locomotive économique de l'Union », a relevé le Représentant résident de l'UEMOA.

« Dans le domaine des programmes et projets, c'est un portefeuille de 64,427 milliards FCFA que l'UEMOA consacre à la réalisation en Côte d'Ivoire d'infrastructures et d'équipements» pour 35 projets réalisés ou en cours de réalisation « dans des domaines divers tels que l'agriculture, l'eau, l'environnement, l'énergie, la métrologie, les transports, les routes et l'enseignement supérieur », a ajouté Jean Gustave Sanon.

La Commission de l'UEMOA a également initié plusieurs réformes qui ont contribué notamment à la modernisation du cadre macroéconomique, à la facilitation des transports et des échanges commerciaux avec les autres pays de l'Union.

La Côte d'Ivoire est la locomotive de l'UEMOA avec 34,61% du Produit intérieur brut (PIB) total de l'Union en 2018.

« Après 25 ans de fonctionnement et en dépit des difficultés qui continuent de jalonner son parcours, il n'est pas exagéré de dire comme vous pourrez en juger vous-mêmes que le bilan à date de l'UEMOA constitue un réel motif de satisfaction pour les chefs d'Etat et de gouvernement », a souligné à son tour Adama Coulibaly, représentant le ministre ivoirien de l'Economie et des finances, Adama Koné.

En effet, a-t-il rappelé, en 2018, la croissance économique de l'UEMOA est ressortie à 6,6% avec l'augmentation de la demande intérieure, l'accroissement des ressources publiques affectées au financement des infrastructures et la baisse des pressions inflationnistes grâce à la stabilisation des prix énergétiques et des produits alimentaires.

« La Côte d'Ivoire, affichant un taux de croissance de 7,4% en 2018, demeure un acteur clé », a ajouté Adama Coulibaly, également directeur de cabinet du ministère ivoirien de l'Economie et des finances.

La célébration du 25è anniversaire de l (...)

Lire la suite sur APA


Adama Koné Adama Coulibaly Côte d'Ivoire Abidjan UEMOA gouvernement PIB




Educarriere sur Facebook