Pdci-Rhdp : Bédié-Ouattara, ce qui rend difficile la réconciliation entre les deux alliés d'hier
Les questions qui les opposent


Les deux ex-alliés, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, sont en désaccord sur le parti unifié et la présidentielle 2020.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 06 mai 2019
  • Visites: 1194
  • Commentaires: 0
Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara parviendront-ils à renouer le dialogue et (re) bâtir une alliance ? Dans l'entourage des deux hommes d'État, quelques rares optimistes n'écartent pas l'éventualité d'un retour à la case « Rhdp groupement politique ».

La mission des chefs traditionnels du grand sud, ponctuée par deux rencontres en direction de l'un et l'autre, a laissé apparaître à la lumière cruelle du jour l'étendue de la discorde. « Le malaise est réel et profond », a lâché un Henri Konan Bédié amer à la délégation qui s'est rendue à Daoukro, mardi 30 avril.

Pomme de discorde. Face à ses visiteurs, mardi, le chef du Pdci a donné sa version des faits. Il reproche à Alassane Ouattara et son camp la convocation d'une assemblée générale « irrégulière » pour asseoir le parti unifié Rhdp ainsi que le « refus » de l'alternance en faveur du Pdci. A de multiples reprises, Henri Konan Bédié a expliqué que l'appel de Daoukro- dont il est l'auteur- prévoit l'alternance en 2020 au profit de sa formation politique. Il s'agirait d'une promesse à lui faite par son allié de l'époque. Or, tel n'est pas la version d'Alassane Ouattara. Dans son interview à Jeune Afrique parue, le lundi 4 juin 2018, la question a été posée au successeur de Laurent Gbagbo : « Henri Konan Bédié prétend que vous lui avez promis l'alternance, c'est-à-dire une candidature unique du Pdci en 2020, est-ce exact ? ». La réponse du chef de l'État était d'une irreprochable clarté : « Nous nous sommes expliqués. Je ne lui ai jamais rien promis. Et je lui ai rappelé ma position, qui n'a jamais varié : le moment venu, nous choisirons le candidat le plus apte et le plus compétent, quel que soit son parti d'origine, pour représenter le Rhdp ».

Il y a, depuis, un dialogue de sourds entre les deux houphouétistes. Selon nos informations, Alassane Ouattara, fervent partisan d'un changement générationnel, suspecterait Henri Konan Bédié, 86 ans en 2020, de vouloir prendre une revanche sur l'histoire et se porter candidat à la présidentielle. M. Ouattara se serait d'ailleurs laissé convaincre, au moment de la rédaction de la nouvelle Constitution, de faire sauter le verrou de la limitation de l'âge pour les candidats à la présidentielle. Le texte adopté en 2016 ne prévoit pas de limite d'âge. Henri Konan Bédié, forclos par l'ancienne Constitution, est aujourd'hui éligible au poste de président de la République.

Dans le camp du chef du Pdci, on préfère ne pas gloser sur les suspicions de candidature. Un élu de la vieille formation politique voit, dans la démarche du Rhdp, une « façon de faire diversion ». Le parti a prévu de désigner, (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Henri Konan Bédié Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Pdci Rhdp Afrique présidentielle candidature candidats Constitution



Educarriere sur Facebook

Magazine