En tournée dans le Nord, des populations à Soro : « Nous avons besoin d'un sauveur comme Soro, nous sommes pris en otage. On ne peut pas accepter cela » « Il n'y a rien qui a été fait pour nous» « On va t'aider »


Guillaume Soro est toujours au nord pour une tournée de proximité auprès des populations
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 28 avr. 2019
  • Visites: 1995
  • Commentaires: 0
Guillaume Kigbafori Soro, président démissionnaire le vendredi 8 février 2019) de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, poursuit son périple politique dans le Nord ivoirien.

Après l'étape de Dabakala, où il a été reçu en fanfare dans plusieurs localités, le président du Conseil politique sillonne villages et hameaux dans une ferveur communicative avec les populations du Hambol. 

Mais, il vient d'être taclé par le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), qui a enrôlé l'un des députés de son clan, qui faisait, avec Alain Lobognon, figure de fidélité et de loyauté. Il s'agit de Touré Alpha Yaya, député de Kolia et Gbon, deux modestes circonscriptions du Nord. Dévoué et attaché par des liens sûrs à l'ancien chef du gouvernement, Touré Alpha Yaya, par ailleurs maire de la commune de Gbon dans la région de la Bagoué, qui vient de lâcher Guillaume Soro était un « pion » essentiel de la «Sorosphère ». On le présente comme un grand pourvoyeur de fonds.…

Au ministre Amadou Koné, ministre des Transports, qui l'a débauché, jeudi 25 avril 2019, il a affirmé qu'«après réflexion, j'ai décidé de changer de positionnement ». « Je vais désormais accompagner le gouvernement, moins par opportunisme que par réalisme. Je vous prie de ne pas m'en tenir rigueur outre mesure, d'autant que je ne fais que reprendre ma place, celle que je n'aurais jamais dû quitter. Je reviens donc à la maison, à l'image du fils prodigue », a-t-il fait valoir. Une défection qui tombe à un très mauvais moment pour Guillaume Soro alors qu'il engrange soutiens sur soutiens dans le Nord.

Comme s'il s'attendait à ces départs, l'ex-chef du Parlement déclarait, après sa démission de la tête de l'Assemblée nationale, lors d'une rencontre à sa résidence à Marcory, début mars 2019, ceci : « Même si nous restons 10 (personnes), nous continuerons la marche ». Dans un tweet un peu plus corsé, il disait que « si à chaque aboiement de chien l'on décide de se retourner, on n'arrivera jamais. Même si nous sommes 5, nous allons avancer sur le chemin de notre destin. Inchallah ».

Néanmoins, l'ancien chef rebelle a le vent en poupe dans le Hambol. Guillaume Soro a mis fin à son séjour à Dabakala, dans le village mythique de Dabakalakoro où des populations et des dignitaires de ce village lui ont réservé un cérémonial d'accueil et de prestation qui dépassent ses espérances. « A Dabakala ici, il n'y a pas de problème. Guillaume Soro est chez lui. Au moment où c'était chaud, il était là. Au moment où ça refroidi aujourd'hui, on ne peut pas lui interdire de venir ici. Nous sommes très contents de l'accueillir à Dakalakoro », a indiqué Coulibaly Siaka dit Froto.

                          

Soutien à 100 %

 

Les foules agrippent l'ancien chef du parlement dans une vidéo mise en ligne sur sa web Tv, GKS Tv. Des populations scandent : « Soro, président, Soro, président » ! Le bain de foule qu'il s'offre se révèle un véritable parcours de combattants. Une femme fait un sprint et vient s'étreindre dans les bras de celui en qui, ce village voit un sauveur. La vidéo est saisissante. Les images parlent d'elles-mêmes, avec leur forte charge d'émotion… Un homme apparaît à l'écran et traduit, dans son propos et sur son visage, le reflet de ce qui se cache dans le for intérieur de populations à Dabakalakoro. «  A Dabakakoro, nous avons besoin de quelqu'un, un sauveur comme Guillaume Soro. Il a sauvé la Côte d'Ivoire. On veut qu'il nous sauve à Dabakalakoro. Parce que Dabakalakoro a trop, trop de problèmes. Nous sommes pris en otage. On ne peut pas accepter cela. Dabakalakoro a été libéré avec Soro Guillaume. C'est Soro Guillaume qui a donné le pouvoir à Alassane Ouattara. De Dabakalakoro jusqu'à Kong, il n'y a pas de routes. Il n'y a rien qui a été fait pour nous les populations.   Il y a des intrigues et des aigris… Rien n'a été fait ici. Il n'y a pas de routes. Aujourd'hui, on ne veut plus rien d (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Alassane Ouattara Soro Guillaume Guillaume Soro Alain Lobognon Amadou Koné Rhdp Rassemblement Côte d'Ivoire Marcory gouvernement Assemblée nationale




Educarriere sur Facebook