La Côte d'Ivoire enregistre 38% de femmes dans le secteur des TICs (DG ARTCI)

  • Source: APA
  • Date: jeu. 25 avr. 2019
  • Visites: 1049
  • Commentaires: 0
La journée internationale des jeunes filles dans les TICs (Technologies de l'information et de la communication) a été célébrée, jeudi, au Lycée des jeunes filles de Yopougon (à l'ouest d'Abidjan ) où le Directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunication en Côte d'Ivoire (ARTCI), Gabriel Amon Bilé Diéméléou, a révélé que le pays « enregistre 38% de femmes dans le secteur des TIC dont 30% sont des cadres ».

Cette journée, instituée en 2011 par l'Union internationale des télécommunications (UIT), vise, selon Bilé Diéméléou, à sensibiliser et à encourager les jeunes filles et les jeunes femmes à se familiariser aux TICs, soulignant que « depuis cette date, 177 000 filles ont participé sur le globe à plus de 5300 événements » organisés dans ce cadre.

« En qualité de régulateur, nous suivons avec intérêt les indicateurs liés au genre. Ainsi, nous enregistrons 38% de femmes dans le secteur dont 30% sont des cadres », a révélé M. Bilé citant en exemple son entreprise avec ses « 40% de femmes » au niveau de leur inclusion dans le secteur des TICs.

Se fondant sur une étude sur la Mesure de la Société de l'Information réalisée en 2017 auprès de plus 2000 ménages en Côte d'Ivoire, le Dg de l'ARTCI a indiqué que sur « un total de 6,67 millions de personnes utilisant l'ordinateur, environ 2,6 millions sont des femmes, soit une proportion de 39% ».

« Et sur 9 millions de personnes utilisant l'internet, environ 3, 39 millions sont des femmes soit 38%. Ce qui est à encourager. Toutefois, nous continuons de réfléchir aux axes de développement pouvant inciter au maximum la gente féminine à l'usage des TICs », a promis Bilé Diéméléou.

C'est pourquoi, a expliqué pour sa part, Henri Djoman, Directeur de cabinet du ministre de la Poste et de l'Economie numérique que cette journée vise, également, à « permettre à davantage de femmes d'embrasser des carrières dans le secteur des TICs qui est une source de développement social et économique ».

« C'est en éduquant ses filles que la Côte d'Ivoire palliera au déficit de compétences sur des générations, car une fille éduquée deviendra une femme chargée d'éduquer les générations futures et donc de contribuer à l'amélioration de la vie de ces générations d'où le thème de cette année + Elargir les horizons, faire évoluer les comportements+ », a justifié M. Djoman.

Saluant l'initiative, Kabran Assoumou, Directeur de cabinet de la ministre de l'Education nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, a fait remarquer que « les TICs constituent un catalyseur pour le développement socio-économique des jeunes filles » en les exhortant de se tenir « à l'écart des effets pervers des TICs car comm (...)

Lire la suite sur APA


Bilé Diéméléou Kabran Assoumou Côte d'Ivoire Abidjan Yopougon internet ARTCI Poste



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les appels d'offre

Magazine